AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nostalgie... [Pv] [Fini, mais peut-être qu'on recommencera plus tard ^^]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yaelna
Like the air that I breathe
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 03/07/2008
Age : 22
Localisation : {* Faites l'amour non la guerre,une boîte de condoms coûte moins cher qu'une bombe nucléaire

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Anges
Amour: «/3

MessageSujet: Nostalgie... [Pv] [Fini, mais peut-être qu'on recommencera plus tard ^^]   Jeu 24 Juil - 19:04

La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui
« PV SexSymbol alias Samaël Razz »


    Le soleil était en train de tomber vers le néant, vers d'autres lieux dans le lointain des terres d'Osura. Le calme paisible de la nuit noire venait d'envahir chaque endroit des alentours, endormant les oiseaux et autres créatures diurnes. Quelques étoiles étaient déjà visible dans l'infini désormais vêtu d'un manteau bleu océanique, aussi foncé que l'eau un soir de tempête. Dame Lune avait finalement pris place bien haut dans le ciel, arborant fièrement sa couleur de neige légèrement contrastée avec un gris pâle. Un silence des plus total règnait à présent, impénétrable. Même les criquets habituellement si heureux de pouvoir chanter à la lune une mélopée stridente étaient demeurés bouche cousue. Les animaux de nuit retrouvant enfin leur habitat naturel s'animaient tel des enfants devant une boutique de jouets.

    Grâce aux nombreux reflets lunaires perçant la pénombre, en se forçant quelque peu les yeux, on pouvait appercevoir une silhouette fine avancer d'un pas grâcieux à travers les herbes fines présentes sur le sol des alentours. Lorsque l'on s'attardait un peu plus sur la forme 'humaine', on pouvait remarquer que deux excroissances étaient présentes au niveau de ses omoplates. Deux saillies d'un blanc immaculé identiques aux ailes d'une douce colombe. Un ange. Un de ces êtres à la fois merveilleux et mystérieux dépourvus de tous sentiments de haine, aussi purs que les lieux qu'ils habitaient. La jeune Être de Lumière avait passé la majorité de son temps à voltiger à travers les nuages de l'infini d'azur. À présent, elle avait l'intention de se reposer dans un endroit paisible. Chose facile à trouver pour quelqu'un qui habite les terres angéliques. Yaelna, car c'est ainsi qu'elle se nommait, déploya ses fines ailes et s'éleva vers la voûte céleste, dans une direction bien précise; un grand château que l'on appelait le Domaine des Cieux. D'une blancheur indiscutable, celui-ci se trouvait un peu plus haut dans le firmament, souvent placé près de quelques nuages aux allures de boules de coton.

    Après quelques minutes passées à arpenter le ciel, l'ange arriva finalement à l'entré de ce havre rêvé. Elle y entra sans gêne, ébahie par sa beauté. Cependant, si l'exterieur était majestueux, l'interieur s'avèrait être digne des contes de fées les plus irréels. Des murs de la couleur de la neige, des meubles semblable à ceux que possèdait les riches bourgeois... Magique, voilà ce qui définissait le mieux l'endroit se présentant à la séraphine. Elle alla s'asseoir sur un fauteuil des plus confortables puis, se laissa plonger dans ses pensées. L'adolescente sentit un pincement au coeur lorsqu'elle songea à son passé, plus particulièrement à son père, un ange déchu incapable de respecter ne serait-ce qu'une lois. Elle ne lui en voulait pas, elle ne comprenait simplement pas sa motivation. Pourquoi ? Pourquoi avait-il agit ainsi ? Au moment où sa vision se brouilla de larmes, elle tenta du mieux qu'elle put de se changer les idées. Elle n'avait pas l'intention de laisser le chagrin l'envahir, elle qui avait toujours un grand sourire au visage, qui peu importe ce qui lui arrivait répondait toujours positivement lorsque l'on lui demandait si elle allait bien.

    À la suite d'un long soupir, Yaelna plongea dans la contemplation du sol, trop torturée pour sombrer dans le sommeil, mais trop épuisée pour faire quoi que ce soit. À la pensée d'explorer de nouveaux horizons dès demain, l'ange retrouva automatiquement son éternel sourire aussi franc que celui d'un enfant.


Dernière édition par # Yaelna le Mar 9 Sep - 0:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël
Roi des anges et SexSymbol <3
avatar

Messages : 409
Date d'inscription : 12/05/2008

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Ange
Amour:

MessageSujet: Re: Nostalgie... [Pv] [Fini, mais peut-être qu'on recommencera plus tard ^^]   Mar 12 Aoû - 23:29

* Open your eyes, Baby, SexSymbol arrives… *


    Un havre de paix, aussi pur que la blancheur d’une colombe, aussi beau que le plus merveilleux des paysages… Le Domaine des Cieux était apparu pour les Anges, et seulement pour eux, afin de ne pas être souillé par la haine d’autres peuples. Sous l’emprise d’une magie ancienne et puissante, il planait dans les airs, au-dessus du Lac des Murmures, bien au-dessus.
    A ses tours, quelques nuages nacrés s’accrochaient l’espace d’un instant, puis se déchiraient, et repartaient vers l’horizon. D’autres les succédaient, c’était chaque fois le même manège. Aucun ne restait.
    Aux fenêtres pendaient des rideaux de soie ou de dentelle, derrière lesquels se cachaient les habitants du Ciel. Ils passaient furtivement devant les vitres translucides, jetant un rapide coup d’œil à ce qui se passait autour, et retournaient vaquer à leurs occupations. Mais… Qui voit n’est pas forcément vu. Le château était si haut qu’il était difficile d’en bas d’en apercevoir les murs de pierre grise. De plus, les nuages qui semblaient le soutenir troublaient la vision, cachant ainsi l’existence du château aux curieux ignares.

    Un havre de paix, n’est-ce pas ? Mais qui ne s’ennuierai pas de cette vie sans guerre ni disputes ? Oh, bien sûr, il y avait quelques chamailleries dans le domaine des anges, mais jamais rien de très grave. C’est pour cela qu’ils passaient le plus clair de leur temps à surveiller les hommes ou voler dans le ciel, tel des oiseaux dans le paradis. C’était cela le but de leur longue vie : voler, et rétablir la paix entre les peuple. Rarement, très rarement même, un être de Lumière se détournait de son droit chemin, il fallait alors le rappeler à l’ordre ou, si la faute était trop grave, le déchoir.

    Ce cas, Samaël ne l’avait vu qu’une seule fois. Un ange qu’il avait un peu connu étant jeune s’était montré incapable de respecter les règles les plus simples, et à présent il avait quitté le monde des hommes célestes. L’ange déchu avait eu une fille, qui était à l’heure actuelle dans le Domaines des Cieux. Cette jeune fille, il l’avait pris sous son aile, c’est le cas de le dire, comme il avait veillé sur un peu tout le monde autour de lui en fait. Même si c’était différent avec Yaelna, il la considérait en quelque sorte comme une petite sœur…

    Le Guide était là depuis longtemps déjà, dans une pièce séparée du grand hall par une simple porte ouverte. Assis dans un canapé, un livre dans les mains, qu’il n’avait pas ouvert d’ailleurs (mais nous reviendront à cela un peu plus tard), il pouvait voir la partie retirée du grand corridor illuminé, où plusieurs fauteuils étaient installés. Une seule personne y était assise, et la grande salle était vide. Yaelna semblait se reposer sur un des sièges. Pourtant, à la façon dont elle fixait le sol, et le soupir qui avait haussé ses épaules, Samaël déduit qu’elle n’était pas au meilleur de sa forme.

    Rangeant son livre inexploré, il sortit de la pièce pour rejoindre l’ange de la Liberté. Au moment où il s’assit face à elle, Yaelna retrouva le sourire, mais ce n’était pas grâce à lui, non, il le savait. Peu importe, tant qu’elle allait bien.
    Plongeant son regard dans le sien quelques instants, il chercha une sorte d’inspiration aux problèmes qu’il se posait. Après avoir vérifié qu’ils étaient seuls, il prit la parole.


    - Je commence à me lasser de me prendre pour un dieu, tu sais ? Je me suis efforcée d’appliquer une règle que je n’ai inventé rien que pour moi, mais c’est plus difficile que ce que je ne pensais. C’est impossible d’aimer celui que tout le monde déteste, de pardonner à celui qui a commis les pires crimes. C’est presque impossible aussi de respecter celui qui se fiche de tout, de protéger celui qui ne craint pas la mort. J’aimerai cesser de vouloir faire le bien, rien qu’une journée, devenir un être humain bête comme mes pieds, me défouler sur celui qui m’a volé, humilié, je voudrais avoir une place, En Bas, me moquer un peu des autres au lieu de régler des conflits, je voudrais savoir ce que ça fait d’être un homme, de copuler comme des rats, d’avoir une famille et de pleurer des morts, je voudrais qu’on arrête de compter sur moi, de me poser sans arrêt des questions auxquelles j’ai déjà répondu mille fois, je voudrais me foutre du monde, et être imbu de ma personne. Je voudrais qu’il n’y ai que moi, moi et tout le monde, mais surtout moi…

    L’inspiration qu’il prit à la fin de la phrase aurait pu faire penser qu’il reprendrait aussitôt, mais il fit une pause. Quelques secondes seulement, ne laissant pas le loisir à sa…son interlocutrice, si on pouvait dire ça, de lui répondre.

    Profitons de cet instant de répit pour aller voir ce livre d’un peu plus près… Après avoir cherché un peu partout, on le découvre caché derrière une pile d’ouvrages tous plus vieux les uns que les autres. On le sort avec précaution, et on découvre un titre qu’on pourrait dire « normal » pour le royaume des Anges. Les mots « Aimer le monde… » sont recouverts d’une fine dorure et sont incrustés dans le cuir épais de la couverture. En retournant le livre, on constate avec surprise que le titre continue plus loin : « …Ou le haïr ? »
    Voilà pourquoi l’archange n’avait pas eu besoin de fouiller les pages, il s’était posé tout seul les questions abordées dans le livre.


    - Mais je sais que je ne suis pas fait pour ça…

    Il avait reprit.

    - Je sais que mon devoir est de veiller sur le monde, de l’aimer, de le respecter, ainsi que ses habitants… Mais c’est dur… Tu peux pas savoir comme c’est dur…

    Après une infime réflexion, il se reprit, sourire aux lèvres :

    - Enfin si, tu sais. Tu as passé l’âge d’être naïve, depuis longtemps d’ailleurs…

    Puis il se tut, d’un coup, et tourna la tête pour fixer les nuages qu’il voyait défiler derrière une fenêtre ouverte. Il ne savait plus où il en était, ça ne lui était jamais arrivé…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël
Roi des anges et SexSymbol <3
avatar

Messages : 409
Date d'inscription : 12/05/2008

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Ange
Amour:

MessageSujet: Re: Nostalgie... [Pv] [Fini, mais peut-être qu'on recommencera plus tard ^^]   Lun 3 Nov - 17:37

[HJ : Bon, Mawiie, ça sert à rien de continuer, et moi j'voudrais bien avoir un RP de libre, donc on arrête cui-ci ^^ ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nostalgie... [Pv] [Fini, mais peut-être qu'on recommencera plus tard ^^]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nostalgie... [Pv] [Fini, mais peut-être qu'on recommencera plus tard ^^]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PV patte de souffle, mais peut y avoir un autre chat si vous avez envie
» Le début d'une longue amitié ! Oupas. (Mais-peut-être-quand-même.) [Pv: Shu]
» (M) AU CHOIX - il est son meilleur ami, mais peut-être un peu plus ?
» [Terminé] "Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu."
» On ne revient pas dans le passé mais on peut choisir sa destinée dans le présent ! (with Jack)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le journal d'Osura, Sombre songe :: Terres des Anges :: Le Domaine des Cieux-
Sauter vers: