AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un petit tour, le long d'un seul reflet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anirith
Féline et brûlante
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 10/09/2008
Localisation : Loin de vos coeurs...

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Imp
Amour: Moi ? Aimer ? Tsss...

MessageSujet: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Dim 14 Sep - 17:45

Anirith marchait lentement, savourant la fraîcheur aggréssive du paysage. C'était un seul et même reflet, comme si le monde était doublé sous nos pieds, et que chacun vivait épié par son alter ego de glace. C'était une sensation frisonnante qui plaisait à la jeune Imp, bien que maîtrisant le feu et la chaleur. Mikaru, son chaton dormait sur son épaule, jouant le rôle de l'écharpe qu'Anirith avait refusé de mettre malgré le mauvais temps. Il était tard et les étoiles scintillaient, envoyant des messages lumineux à leurs jumelles, qui leur répondaient en même temps. La lune, ronde, rousse et grande ressemblait à un oeil, observant chaque être présent sous sa clarté, bienveillante, ou presque. Anirith sentait la brise chuchotter à ses oreilles, jouer avec ses cheveux et taquiner l'animal qui ronronnait, réchauffant sa joue droite. Et elle marchait tout droit, inconsciemment. Le démon ne savait vraissemblablement pas ou elle allait, mais pour l'instant, ce n'était que des montagnes et de la glace, à perte de vue, bien qu'il n'y avait pas d'horizon. Alors peut importait ou elle s'aventurait.
Anirith s'arrêta finalement au bout de quelques centaines de mètres. Elle regarda alors par terre, se fixant dans les yeux. Elle avait parfois du mal à se dire qu'elle n'était pas faîte de l'union de deux Humains. A part ses yeux, qu'avait-elle de si différent ? Elle était comme tous les êtres humanoïdes de cette planète. Les Vampires, les Anges, les Lycanthropes, les Démons de Sang-pur... Elle était comme eux. Mais malgré ces ressemblances, tous se faisaient la guerre. Tout le monde se détèste, tout le monde veut tuer les autres. Cela aurait pourtant pu être le reflet de quelqu'un capable d'aimer qu'elle voyait en ce moment. Seulement, même Anrith ressentait l'envie d'exterminer le monde entier. Elle aimait se battre. Elle aimait tuer. Elle aimait gagner. Comme tout le monde. Mais ne comprenait pas pourquoi. C'était une des choses que son maître ne lui avait jamais dit. Mais peut-être ne le savait-il pas.
Après s'être longuement noyée dans ses pensées, Anirith remonta à la surface et reprit sa marche. Mikaru s'extirpa lui aussi de sa torpeur et bondit sur la glace. Il contempla son reflet, intrigué puis commença à jouer avec, sans doute avec un certain agacement. Anirith continuait son chemin, sachant qu'il reviendrait la rejoindre après. Puis soudain, elle aperçu un petit coin calme ou quelques arbres avaient poussés. Elle s'assit alors tranquillement, et admira la beauté de cette mer gelée, ou rien ne vivait, et ou tout figurait deux fois. C'était un gigantesque mirroir. Un mirroir de remort ou l'image du monde était resté enfermé et ou il continuait à s'activer en immitant son jumeau. Ou alors, c'était l'inverse. Anirith partit une nouvelle fois au pays des pensées. Elle songeait à son ancien maître stupide, qui ne l'aurait sans doute jamais laissé partir aussi loin de sa demeure. Et très vite, elle s'asoupit. Mikaru vint la rejoindre, comme prévu et se nicha dans le creu de ses jambes. Mais soudain, un bruit la réveilla. Un bruit de pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Markhorus Dellombrey

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 16/08/2008
Age : 27
Localisation : Vers l'au dela et plus loin encore

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Lycans
Amour: Aucun

MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Sam 20 Sep - 16:07

MArkhrosu Dellombrey, lycan de nature, c'était aventuré un peu loin de son chez soit. Attirer par les nombreuses rumeurs qui fourmilliaient sur cette endroit, le lycan avait décidé de venir l'explorer . De plus il s'était dit qu'un telle froid pouvait l'aider en endurcir sa carrure de guerrier. S'il réussissait à traverser le désert et a réssister au machoir assérez du vent qui ne cessait de le tourmenter peut-être cela contriburait-il a rajouter une corde a son arc: La résistance. Bien-sûr Markhorus aurait pu se transformer en loup afin que sa fourrure le réchauffe en un clin d'oeil mais il jugeait que l'homme qui fusionnait avec la bête avait plus d,avantage à affronter le froid pour l'endurcir que sa forme animal. Il ne sentait plus le bout de ses doigts, il ne sentait plus ses orteilles remuer dans le fond de ses bottes. Si jamais il rencontrerait une forme hostile, Markhorus serait dans une fâcheuse position... C'est a contre-coeur que l'homme se résigna à prendre sa forme de loup afin de protéger sa vie. Plantant ses griffes dans la glace afin de ne pas perde patte, il avança comme cela doucement mais surement. Quel idée lui avait traverser l'esprit.... Il hurla à la lune, histoire de se réconforter un peu, dès qui finit son cris, en baissant les yeux, il apperçu quelques arbres qui avaient poussés. Attiré par la curieuse nature, le loup, toujours plantant ses griffes au sol, arriva au pied des arbres, il les contourna doucement sans se soucier de rien, quand il tomba nez à nez avec Anirith. Son premier réflexe fut de faire un bond par en arrière ne pensant pas à la glace, Markhorus perdit pied et se retrouva sur le dos. Sans se relever, il regarda la jeune fille. Comme elle était belle mais comme elle avait l'aire jeune... Markhorus se trouvait dans une fâcheuse situation si jamais elle connaissait l'existance de Lycan ce qui était fort propable et qu'elle était hostile, lui passerait un mauvais quart d'heure coinssé dans se désert de glace qui ne lui permettait pas du tout de bonne poigne pour attaquer. Si jamais elle ne connaissait pas la race Lycanne alors elle le prenderait pour un vulgaire animal sauvage... Encore là il serait dans de beau drap... Il resta dans la même position que suite àa tomberie, soit coucher sur son flanc. Il leva seulement la tête vers la jeune demoiselle entendant sa réaction...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anirith
Féline et brûlante
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 10/09/2008
Localisation : Loin de vos coeurs...

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Imp
Amour: Moi ? Aimer ? Tsss...

MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Sam 20 Sep - 16:45

Anirith ouvrit des yeux ronds en voyant l'animal couché dans son dos. Elle fut surprise de constater que les pas qu'elle avait ouïs n'étaient pas ceux d'être relativement humanoïde, mais de canidé. Elle avait toujours les jambes mises en tailleurs mais son visage était tourné vers l'arrière, fixant avec ses yeux félins la bête qui semblait tout aussi ettoné qu'elle. Mikaru s'était aussi éveillé, et avait placé sa petite tête noire sur le genou de sa maîtresse, près à feller au premier mouvement du loup. Anirith se leva d'un bond et prit son animal à elle sur son épaule. Elle observa le corps de nouveaux venu avec méfiance. Etais-ce un simple loup, ou un Lycanthrope ? Quoi qu'il en était, elle n'était pas prête de le savoir. En effet, ni l'un ni l'aure semblait vouloir engager la conversation, si on pouvait parler ainsi. La jeune fille penchait la tête légèrement de temps à autre, toisant de long en large le pauvre animal qui la regardait sans qu'elle puisse savoir ce qu'il ressentait. Malgré ça, la curiosité du félin qui someillait en elle eu le reflexe de se réveiller, tout comme Mikaru. Elle fit alors signe à ce dernier de s'enrouler autour de son coup et s'approcha lentement. Elle se mit lentement à genoux et regarda l'animal dans les yeux. Il avait un regard éttonemment... Humain. Lorsqu'elle le remarqua, elle eut un mouvement de recul. Cela voulait sans doute dire que c'était un Lycanthrope. Mais ce n'était pas une raison pour être éffrayée et s'enfuir à toute jambes. Pas pour Anirith. Bien au contraire. Le goût du risque et de pouvoir enfin se mesurer à autre chose que les mannequins de paille entreposés dans l'atelier de son maître la poussa à continuer l'approche. Mais c'est un sentiment étrange qui l'envahit soudain. Elle ressentait presque de l'affection pour cette bête. Pourtant, de nature à préferer les animaux aux Vampires, Humains, Anges, Lycanthropes et autres Démons, Anirith sentait son envie de combattre diminuer peu à peu. Etais-ce la forme animale de ce Lycan qui l'attirait ? Il fallait dire que cette race était la plus proche de la nature de toutes. Mais elle aussi étais une hybride créée à partir d'un animal et d'autre chose. Alors c'était de la compassion. Enfin, peut-être.
Mikaru, lui, n'était pas du même avis. Est-ce qu'un chat et un loup peuvent s'entendre ? Sûrement pas. Le chaton commençait déjà à se recroqueviller et à hérisser ses poils. Il parait que, lorsque le chat est noir, cela est encore plus impressionnant. Sauf que Mikaru n'est pas un chat, c'est un chaton. Il avait donc plus peur qu'envie de mettre la pâtée à cette imposante bestiole. Un geste de la part d'Anirith aurait donc été inutile. Le félin se tut et observa les moindre gestes de sa maîtresse.
C'était un silence désagréable et une ambiance froide, c'était le cas de le dire, qui reignait sur ce vaste désert glacé qu'occupait les trois êtres vivants. Mais Anirith ne se laissa pas démonter. Elle tendit lentement la main vers le loup qui semblait ne plus bouger.


**Il a peut-être mal quelque part** pensa-t-elle.

Mais un léger grognement se fit entendre. Anirith ne su du quel des deux animaux il provenait mais elle préfera se retirer. Finalement elle se contenta de lançer d'un ton plutôt froid:

-Vous êtes bléssé, Lycanthrope ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Markhorus Dellombrey

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 16/08/2008
Age : 27
Localisation : Vers l'au dela et plus loin encore

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Lycans
Amour: Aucun

MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Sam 20 Sep - 19:44

*Mortbleu! cette jeune fille était plutot futté *

Elle avait tout de suite déceler son identité. Le chaton qui s'agitait sur son épaule n'impressionna pas Markhorus un seul coup de dent et ce felin remplirait son estomac. Pourtant la jeune dame n'avait pas l'air hostile mais plutôt intrigué. Quand elle avança Markhorus resta d'un calme olympien. Prêt à bondir, prêt a se défendre. Mais au contraire, la jeune dame troubla tout ses pensée en montrant de la compassion pour lui en lui demandant s'il était blessé... A par le froid qui lui mordait quelques fois la peau, le Lycan n'était pas blessé. Plantant ses griffes dans le sol glacé, il se leva doucement sur ses quatres pattes puis sur deux pattes, le poils disparut et laissa place au guerrier qu'était Markhorus quant-il avait forme humaine. D'un coup sec et rapide il dégaina son épée et la planta dans la glace afin d'avoir un meilleurs appuis pour ne pas se retrouver un fois de plus sur le derrière. Surtout depuis qu'il s'était montrer à Anirith quel homme serait-il s'il perdait la face en tombant idiotement sur le sol gelé.

-Non je vais très bien je vous remercie Mademoiselle. Dites-moi, qu'es-ce qu'une jeune...

Il agita tout à coup son nez, une odeur de souffre se mélangeant a une odeur féline, qui se dégageait de Anirith, chatouilla les narines surdévelloper de Markhorus

-....humaine ? Non.... Qui êtes-vous ?? Je n'ai jamais rencontrer quelqu'un avec une...Une odeur, aussi, aussi, aussi, odorante, aussi spécial... Quel créature pourrait dégager une telle odeur ???

Cela troubla un peu Dellombrey qui tentait désespérément de rattacher l'odeur de l'enfant, car, n'allez pas me contredire, Anirith avait l'aire très jeune, de visage du moins, et Markhorus ne donnait pas grand printemps a cette dame....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mitya írë
~nommée désir~
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 10/09/2008
Age : 24
Localisation : Sous tes yeux, en la chose que tu désire tant...

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Démons/Imps
Amour: ...You want me?

MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Sam 20 Sep - 23:42

[hrp: salut tout le monde! Mon premier rp, enfin^^]

írë se trouvait depuis un certains moment dans un lieu se nommant le désert gelé, un endroit qu'elle n'avait visitée que par les différents écrits aussi variés les uns que les autres qu'elle avait dévorée des yeux dans une ancienne bibliothèque renfermant de Précieux trésor et bien d'autres choses...
Elle était là, sous la forme d'un arbre parmis tant d'autres qui avaient poussés dans le fin fond de cette mer de glace, dormant depuis bien sept heures, quand soudain elle fut réveillée par une présence étant venue s'adosser sur elle pour enfin s'endormir paisiblement sur son tronc.
Elle examina alors l'inconnue qui dormait sur elle, il s'agissait aux premiers abords à un humain, mais son odeur n'en disait points les mêmes choses, une odeur de souffre fusait avec une odeur féline, émmanant de cette personne au regard doux et attendrissant, elle y mettrait la main au feu qu'il s'agissait d'un être semblable à elle, une Imps, elle contempla alors la belle endormie, toujours en arbre.

Par la suite, un loup apparement, arriva non loin d'elles, s'agripant du mieux qu'il le pouvait avec ses griffes dans la glaces, glissait sur la glace pour se retrouver au sol sur le dos. C'est à ce moment la que la demoiselle se leva, approchant la bête avec méfiance et curiosité, elle engagea alors la conversation avec l'étranger, qui était en fait un lycanthrope, celui-ci repris forme humaine et scella son épée dans le sol gelé pour ne pas tomber une seconde fois sur le sol, leur dialogue commençait alors et írë les écoutaient, métamorphosée en arbre, camouflée si c'est ainsi dire. . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anirith
Féline et brûlante
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 10/09/2008
Localisation : Loin de vos coeurs...

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Imp
Amour: Moi ? Aimer ? Tsss...

MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Lun 22 Sep - 20:28

Anirith écoutait le lycanthrope attentivement, toujours méfiante, jusqu'à ce qu'il se transforme en humain, soudainement, faisant reculer la jeune fille de quelques centimètres. Mais alors qu'il la regardait, il commença à se sentir... troubler. Du moins, c'est ce qu'il laissait apparaître. Il semblait perturbé par l'odeur que dégagait la jeune fille. Evidemment, une Imp née d'un chat et d'une bougie ne doit pas avoir la même flagrance qu'un lycan ou un simple humain. C'est pourquoi Anirith ne fût ni éttonée, ni véxée de l'intrigue de Markhorus.

-Oui, je ne suis pas une humaine, vous devez l'avoir remarqué par mes yeux dit-elle en se relevant. Je suis une Imp, feu mon maître était un imbécile et il m'a donné naissance à partir d'un chat et d'une bougie au lieu de... D'autre chose déclara-t-elle, toujours sur ce ton glacial. J'éspère que mon odeur ne vous importune pas trop insista-t-elle sur un petit ton mi-reproche, mi-sarcasme.
Puis elle passa sa main gantée dans le pelage de son chat, comme pour faire remarquer à l'homme qui se tenait devant elle qu'il n'avait pas intêret à lui faire du mal, le courant n'ayant pas très bien passé entre eux aux premiers abords. Puis elle baissa les yeux vers l'arme de Markhorus. C'était une belle épée, imposante, surement que ses coups devaient êtres fatals. Elle, elle était venue les mains presque vides. Il faut dire qu'elle ne s'attendait pas à ce genre de rencontre, elle s'était donc contentée d'emmener ses dagues avec elle. Enfin, le moment n'était pas à réfléchir aux armes qu'elle possèdait. Après tout, elle n'avait pas vraiment à s'en faire, l'idée du combat était encore loin des têtes des deux protagonistes. En fait, non, ils étaient trois. Bien qu'Anirith n'était pas vraiment paranoïaque, elle senti une présence étrange dans les environs. Ce n'était pas celle du lycans, il était bien trop près pour que cette aura la trouble. C'était plutôt celle de... D'un ennemi.

-Vous n'êtes pas seul ? demanda-t-elle en fronçant les surcils.

[Désolée de ce RP plutôt minable mais j'étais très stréssées pas l'attente de ma soeur pour l'ordi et je n'avais pas beaucoup de temps !]


Dernière édition par Anirith le Sam 11 Oct - 15:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Markhorus Dellombrey

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 16/08/2008
Age : 27
Localisation : Vers l'au dela et plus loin encore

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Lycans
Amour: Aucun

MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Mar 23 Sep - 23:56

Markhorus regardait attentivement la jeune fille et l'écouta attentivement. Quand elle posa ses yeux sur son épée, le guerrier se remplit de fierté et bomba le torse. Puis elle lui demanda si il était accompagnée. Surpris par cette question il fit un bref tour d'horizon ne voyant personne il se posa des questions. Il se mit alors a reniffler histoire de comprendre qu'es-ce qui poussa la jeune fille a demander une telle chose. Une forte odeur de terre vint ce mélanger a celle déjà présente.
*De la glaise en plein glace?*
L'homme retira son épée de la glace et se mit en positon d'attaque.
-Qui est là ???
Il suivit l'odeur jusqu'a un arbre. Dépassé par les évènements, sans pensée a son geste, il empoigna Anirith par l'épaule droite et la tira brusqument par en arrière la remenant derrière lui. Il pointa son épée sur l'arbre mais trop rapidement et il perdit pied se retrouvant sur les fesses. Mais sentant toujours l'odeur étrangère, Markhrorus se métamorphosa en Lycan laissant son épée derrère lui la ou elle avait tombée, près de Anirith. Le loup grognait après l'arbre, les griffes sortient, les dents montrés, les oreilles par en arrière....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mitya írë
~nommée désir~
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 10/09/2008
Age : 24
Localisation : Sous tes yeux, en la chose que tu désire tant...

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Démons/Imps
Amour: ...You want me?

MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Mer 24 Sep - 13:05

írë devait l'avouer, ils étaient très forts, un odorat très aïgue de la part du lycanthrope qui ne manqua pas de sentir son odeur de glaise, mais la jeune Imps l'était d'autant plus, car elle avait juste sentie sa présence, sans faire appel aux cinq sens capitaux, ce qui faiscinait d'autant plus írë. Elle devait donc trouver une issue elle qui maintenant était à moitié découverte, elle laissa donc une fine partie d'elle en l'arbre en lequel elle s'était métamorphosée et pris la forme d'une jolie chatte noire avec une petite étoile blanche sur le front, cherchant à simpatiser avec l'animal de la jeune Imps, Camouflant du mieux qu'elle le pouvait son odeur de glaise en se frottant aux arbres environnants et elle sorti de derrière l'arbre qu'elle incarnait, s'avançant lentement vers les trois individus:

-Miaou. . .

Penchant timidement la tête sur le côté et essayant de charmer le chat du regard:

* Espérons que cela marchera *

[hrp: désolée si mon rp est court et manque d'imagination mais je suis malade alors bon ça m'aide pas beaucoup]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anirith
Féline et brûlante
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 10/09/2008
Localisation : Loin de vos coeurs...

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Imp
Amour: Moi ? Aimer ? Tsss...

MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Mer 24 Sep - 17:06

Anirith fus incroyablement vexée du geste de Markhorus. Comme si elle ne pouvait pas se battre! C'est parce qu'elle est une jeune fille avec des couettes et plutôt mince qu'il l'a poussa derrière elle ? Et parce que les jeunes filles avec des couettes et plutôt minces ne savent pas se battre ? S'il savait qu'elle s'entraînait près de douze heures par jour et ça pendant la semaine entière pour acquérir les techniques de combat les plus évoluées... La jeune Imp fronça alors les sourcils et grogna intérieurement. C'est vrai qu'elle était très rancunière, surtout à propos de ça, mais tout de même ! Elle décida de ne rien dire, sachant pertinemment que cela allait empirer les choses et que ce n'était pas le moment de jouer les rebelles féministes, mais jura que, lorsque tout danger de bataille sera écarté, elle lui fera savoir son mécontentement. Anirith se contenta alors de sortir de ses bottes et de sa ceinture ses dagues d'un geste rapide et attendit. Mais alors la présence de cette odeur fut finalement expliquée par celle d'un petit chat, noir comme Mikaru qui se frottait contre les arbres. Deux chats -ou plutôt, un chat et une chatte-, un loup, cela risquerait de ne pas faire bon ménage. C'est pourquoi Anirith s'approcha du nouveau venu avant que Markhorus ne le dévore. Elle entendit tout près de son oreille, le félin qui l'accompagnait depuis longtemps fêler, à la vue de sa petite compatriote. Et oui, bien que les chats aient souvent pleins de petites copines, les nouvelles arrivantes sont rarement les bienvenues. L'Imp lui fit un petit mouvement de l'épaule pour le rappeler à l'ordre et se pencha lentement vers l'animal au front étoilé. Elle s'accroupir et passa doucement la main dans son pelage noir de nuit en lui gratta le menton, faisant preuve d'expérience en la matière. Puis, elle posa sa main sur la glace et le fixa dans les yeux. Cette odeur de glaise provenait donc du frottement de poil contre les arbres ? Sans doute. Mais la flagrance était vraiment forte pour une si petite bestiole. Mikaru semblait également perplexe. D'autant que d'habitude, femelle ou pas, il sautait sur tout les autres chats qui s'approchaient de lui et les faisaient rentrer chez eux en lambeaux, comme lui en fait... Or là, il n'osait pas s'attaquer à la féline. Ce qui voulait dire qu'il se cachait quelque chose derrière elle. Malheureusement, Anirith était le seul être humain présent. Ou plutôt, elle était la seule à tenir debout sur deux jambes, avoir deux bras, des cheveux des vêtements et surtout, surtout, à pouvoir se battre avec des armes. Mais en plus de ça, elle entendait un peu de tout part de petits grognements. Les insultes devaient sûrement fuser en langage animal, mais elle n'en comprenait pas un mot. D'ailleurs, la jeune Imp commençait à se sentir seule, et en avoir assez d'avoir autant de suspicion. Elle ne savait même plus qui était un animal, qui était un Humain, qui était les deux, ou qui n'était rien du tout. Ce chat, ce nouveau petit minou qui semblait attendre des réactions d'un peu tout le monde, étais-ce un vrai chat, un vrai qui miaule vraiment, né d'une vraie chatte et d'un vrai chat ou étais-ce encore quelqu'un qui s'était métamorphosé avec des idées de camouflage derrière la tête, personne ne sachant pourquoi ? Anirith, impatiente, fini finalement par demander:
-Bon, et tu es quoi toi alors ?

Il est vrai que si le chat ne répondait pas, elle deviendrait plutôt ridicule, mais peut être pas plus, voir moins que Markhorus lorsqu'il glissait maladroitement sous forme humaine. Mais si ce chat était quelqu'un de transformé, et avec un peu de chance, il se montrerait assez gentil pour le montrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Markhorus Dellombrey

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 16/08/2008
Age : 27
Localisation : Vers l'au dela et plus loin encore

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Lycans
Amour: Aucun

MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Mer 24 Sep - 17:48

À la disparition de l'odeur et à l'apparition du chat Markhorus relâcha sa garde.
*Canidé et Félins bravo...*
Fâcher de s'avoir fait dupée par un pitoyable félin Markhorus fit volte-face en faisant la moue... Toujours en loup, il allait récupéré son épée entre les dents et la l'accouda sur l'arbre comme cela sa fidèle épée de risquait pas d'être égarée ou même pousser par innarvertance sur la glace se ramassant à l'autre bout du monde... Puis le Canidé se coucha doucement en petite boule sérer afin de se réchauffer, sur le coup de l'adrénaline, Markhorus n,avait pas remarquer que son museau était complètement geler et que les cousinets qui bordait ses pattes étaient glacer. Tremblant de tout ses membres, le loup écouta attentivement Anirith dialoguer avec un félin.
*Je savais qu'elle aimait les chats mais de là à échangé des paroles...*
Vu ses sens trompée par l'IMP de glaise et faussée par le froid infernale jamais Markhorus ne s'aurait douter de la mascarade qui se tramait....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mitya írë
~nommée désir~
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 10/09/2008
Age : 24
Localisation : Sous tes yeux, en la chose que tu désire tant...

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Démons/Imps
Amour: ...You want me?

MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Jeu 25 Sep - 11:21

Il est vrai et elle devait l'avouer une fois de plus, malgrès son petit tour de "magie" marcha certes pour le lycan, mais pas pour la jeune Imp ainsi que son chat.
írë se mis alors en boule, le chat commença alors à s'affiner, l'arbre en lequel elle s'était changée se désintégra pour rejoindre le corps de sa propriétaire et ainsi voir qu'il ne s'agissait pas d'un chat.
Deux fines jambes, deux bras fins et élégants, un corps de déesse, un visage ravissant, de longs cheveux blonds comme l'or ainsi que de magnifiques vètements et bijoux qui ornait la jeune Imp.
Et eu un petit sourire aux lèvres, et s'inclina légèrement devant sa chère "compatriote", qui, l'espérait-elle, serais une future amie bien qu'il ne faut pas se faire d'idée car dans le monde où l'on vit, seul le mal, la colère et l'instinc de tueur nous anime tous, et ça elle ne pouvait le nier:


- Je dois l'avouer, vous êtes très intelligente mademoiselle...? Je me présente írë mitya nommée désir, Imp métamorphe, Imp de la grande Nazregoth enchantée de faire votre connaissance ainsi de même à votre chat

Puis elle se trouna vers le lycanthrope avec un même sourire:

- Enchantée de vous connaître aussi Monsieur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anirith
Féline et brûlante
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 10/09/2008
Localisation : Loin de vos coeurs...

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Imp
Amour: Moi ? Aimer ? Tsss...

MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Sam 27 Sep - 13:04

L'Imp fus contrainte d'avouer que la jeune inconnue s'en sortait très bien. Parlant ainsi, il était certain qu'elle ne pourrait déclencher la colère de qui que se soit, sous peine de paraître barbare, incivilisé, ou du moins, plus que d'habitude. Pourtant, Anirith resta insensible aux somptueuses paroles de la métamorphe. Elle l'observa, sans laisser apparaître une seule expression sur son visage, écoutant sa voix mélodique se promener en fredonnant dans les airs. Lorsqu'elle s'adressa au loup qui venait de reposer son épée de façon à ce qu'elle ne glisse pas, Anirith se demanda comment il allait pouvoir répondre. D'autant que depuis quelques minutes, il ne disait pas grand chose.
Un court silence s'interposa, laissant peut être tout le monde dans l'embarra, mais la jeune fille eut vite fait de le rompre de sa voix de vent d'hiver.


-Je m'appelle Anirith, Imp d'un de ses crétins d'étudiants qui se croient plus fort que tout. Enchantée de faire connaissance avec quelqu'un d'aussi précieux que vous dit-elle comme pour se moquer mais gentiment -si c'est possible de sa part- de la présentation qu'avait faite la jeune fille. Puis elle fit descendre Mikaru de son épaule et le mit dans ses bras, tout en le caressant tendrement. Cela était un moyen terriblement efficace de le réchauffer, le bout des doigts de l'Imp toujours légèrement brûlants. L'animal commençait à ronronner et à agiter ses moustaches, ce qui attendrit Anirith, sans qu'elle ne le laisse paraître. L'atmosphère était légèrement tendue, mais cela ne sembla démonter personne. Tandis que le vent continuait de souffler en faisant danser les cheveux et les poils de chacun, les étoiles continuaient de cligner, les unes après les autres, la Lune semblant être leur guide. Et le Désert Gelé, lui, continuait d'afficher son air hostile, ne laissant que les arbres l'entourer de leurs feuilles vertes et rousses. Pourtant, les endroits hostiles, Anirith adore ça. On se sent tellement petit mais aussi tellement léger quand on se retrouve seul face à ce genre de lieu. Enfin, jusqu'à ce que deux nouveaux venus viennent empiéter sur votre territoire. Seulement, la jeune fille trouvait que, cette fois, ça mettrait un peu de piment dans l'histoire et qu'elle aurait sûrement été un peu déçue que rien de palpitant ne se passe. Ces trois derniers mois, elle n'avait fait que s'entraîner et discuter avec son maître alors elle commençait à déprimer. C'est pourquoi elle commença à sourire tout en attendant la réponse de Markhorus.


Dernière édition par Anirith le Sam 11 Oct - 15:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Markhorus Dellombrey

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 16/08/2008
Age : 27
Localisation : Vers l'au dela et plus loin encore

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Lycans
Amour: Aucun

MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Lun 29 Sep - 18:38

(HRP: Désoler de mon retard, jai été absente ses deux derniers jours)
Toujours rouler en boule Markhorus n'eut pas vu la transformation de l'agile IMP. Il l'a vu seulement quant elle s'adressa à lui. Le lycan quitta le réconfore et la chaleur de son poils pour regarder qui s'adressa à lui avec un voix aussi mielleuse. Voyant la resplandissant jeune femme, Markhorus échappa un jappement étouffer comme s'il venait de se frapper contre un mur alors qu'il s'aprêtait à parler. Afin de pouvoir communiquer, Markhorus devait reprendre sa forme humaine, fatiguer par ses éternelles transformations, il le fit tout de même afin de satisfaire son besoin de communication avec la Milady au corps magestueusement sculpté qui venait d'apparaitre. Pendant que les deux jeune filles échangeaient quelques paroles Markhorus fit mine de ne rien entendre et alla récupéré son épée qui, avec la métamorphose de l'arbre gisait seule par terre et la remit dans son foureau. On ne sait pas si c'est le froid ou la révélation qu'il se trouvait en face de deux IMPs qui fit frissoner l'homme mais une chose est sûre, se frisson fit trembler la moindre parties de son corps. Cette situation était délicate... Il avait entendu parler des IMPs mais il ne savait pas vraiment de quoi ils étaient capable. Il savait seulement qu'ils étaient fabriquer avec des objets de la vie courantes.
*Que se froid est insuportable*
Si c'est deux filles agissaient pour la reine des démons, le voilà dans de beau drap car pourquoi laisserait-elles un Lycan se promener sur leur terre.
*Brillante idée de venir exploré hors de chez moi *
Perdu dans ses pensées fixant son reflet Markhorus ne se rendit pas contre qui planait un lourd silence. Revenant à la réalité il le brisa en lâchant un simple:
-Je suis Markhorus Dellombrey fiert guerrier de se piètre monde.
Il conclu cette phrase en exécutant une grande révérance solonelle, qui resssemblait d'avantage < une parade qu'a un signe de grandeur et pour rajouter à cette parade, il sortit de son armure deux roses qui avec la température avait légèrement fannés mais surtout glacé et il les tendit aux jeune filles.
-Que fait donc une fillette et une merveilleuse jeune femme aux multipes attraits dans un lieux aussi hostile dites-moi ...
Dit-il en tentant de cacher difficilement que tout ses membres étaient complètement gelés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mitya írë
~nommée désir~
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 10/09/2008
Age : 24
Localisation : Sous tes yeux, en la chose que tu désire tant...

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Démons/Imps
Amour: ...You want me?

MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Lun 20 Oct - 22:52

Le lycanthrope se présenta alors aux deux jeunes demoiselles, ils se nommait Markhorus Dellombrey, un gerrier renommé d'après les faits qu'il leur ramenaient.
Mais mitya ne faisait pas trop attention à ce que disait ou les geste que faisait le jeune homme était trop occupée à observer l'Imp, essayant de voir avec quel composants elle avait été crée, il est vrai que Mitya est très curireuse et possède une soif de connaissance d'un empleur stupéfiante, elle prenait soin tout de même d'être discrète.
Celui-ci, après un petit moment de blanc, leur demanda ce qu'elles pouvaient bien faire toute les deux dans un endroit glacial et hostile comme celui-ci, c'est surement ce qu'il trouvait de mieux à dire sur le moment, certainement génée et stréssé d'être le seul de son clan face à deux Imp du monde des démons.
Elle s'avança lentement vers celui-ci, d'un pas lent et prudent tout de même, ne sachant pas ce qui lui passait par la tête, lui adressant un jolie sourire:


- Et bien ma nature de curieuse m'oblige à tout observer, mémoriser et ainsi connaître tout de cette terre...

Puis elle se mit à tourner autour de celui-ci, l'examinant de plus près, ne trouvant rien de mieux à faire que cela, essayant d'oublier le froid qui lui mordait la peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anirith
Féline et brûlante
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 10/09/2008
Localisation : Loin de vos coeurs...

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Imp
Amour: Moi ? Aimer ? Tsss...

MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Mer 22 Oct - 17:16

Anirith observa avec intention, encore une fois, les moindres faits et gestes des deux autres personnages. Markhorus s'était empressé de leur tendre chacune une petite rose et de leur poser une question assez habituelle. Un homme demandant ce que font seules deux jeunes filles "dans un endroit aussi hostile", c'était tellement courant. Anirith avait presque envie de lui prendre la fleur, de la sentir et de l'envoyer derrière elle, tout en fixant le végétal des yeux et en lançant froidement un "ça me regarde" désobligeant. Mais cela aurait été très cruel. C'est pourquoi elle se contenta de saisir la rose sans sourire et de la garder dans sa main en la faisant tourner, enroulant ses doigts habiles autour de la tige. Puis elle laissa Mitya répondre avant-elle, n'ayant de toute façon pas l'envie de le faire à sa place. L'Imp de Nazregoth expliqua alors sa présence par la curiosité. Anirith aurait pu en dire de même, mais à quoi bon ? Cela ne servirait absolument et sans conteste... A rien. Elle repensa alors aux mots que le Lycan avait utilisés pour la qualifier. Une " fillette " ? Décidemment, il n'avait aucune estime pour elle. Tant pis pour lui, il ne sait pas se qu'il rate. C'est ce dont se servit la jeune Imp pour se consoler d'une fausse peine. Elle laissa le silence durer et le froid glacer les membres des autres. Elle, n'avait pas froid. Mikaru lui tenait chaud et elle était habituée à la fraîcheur. Et puis de toute façon, c'était une bougie. Une bougie brûle. Une bougie est toujours chaude. Anirith s'amusait à bien à les faire se frigorifier sans qu'elle ne ressente quoi que se soit. Ca leur apprendra à la sous- estimer, aussi bien l'un que l'autre.
Finalement, elle lança d'un ton assorti à l'adjectif utilisé pour compléter le nom de ce " Désert ":


- J'habite tout près d'ici, j'y viens souvent... Et je ne cours aucun danger, insista-t-elle à l'adresse du Lycan. Puis elle caressa le chaton qui se trouvait sur ses épaules et leur dit avec naturel mais rien que pour les taquiner:

- Il fait un tout petit peu fraîchou ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Markhorus Dellombrey

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 16/08/2008
Age : 27
Localisation : Vers l'au dela et plus loin encore

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Lycans
Amour: Aucun

MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Mer 22 Oct - 18:18

Markhorus ne quittait pas Mitya des yeux. Sa faiblesse pour le féminin vaint encore frapper. La petite Anirith était bien gentille mais elle était long d'égaler la finesse, la grâce de la frêle mitya. Il était loin de se douter que son attirance pour les belles femmes le faisait ainsi méprisé l'autre compagne. À la parole ironique tirant un peut trop sur le sarcastique d'Anirith, Markhorus se fâcha interieurement, comment pouvait-elle aussi peste ! Mais en grand d'homme qu'il était.... Euh, en grand homme qu'il parraissait bien vouloir être il garda son ''sang froid''... (HRP Dsl pour le jeu de mot de mauvais goût).
-Oui, il est vrai que se froid ne laisserais pas un enfants survivre, nous pourrions peut-être marchez vers une auberge si mesdames sont gelé ou je pourrais faire un feu, quant à moi, un ou l'autre ne me dérange pas, ce froid n'est pas accomodant du tout...
Mais le guerrier penssait autrement, en paon qu'il était, sa vantardise et son haute-estime de soit viendra vite par le faire payée de ses paroles démesurers. Sans doute dû à son sang humain, le froid ne l'accomodait pas du tout et sa peau maintenant attaquer par une fourmillières entiers lui signalait qu'il devait vite se réchauffer avant que son corps lui envois en signe plus précie comme la perte de conscience, et que serait ce signe de faiblesse devant deux jeunes femmes, deux démons, lui qui se disait si fiert de sa race. Il était vraiment pathétique et il sentait que les deux jeunes filles ne marcheraient jamais dans sa combine de matcho trop fort pour geler. Mais une soudaine compétition apparu dans le coeur de Markhorus, voyant que la belle IMP de glaise regardait l'IMP de feu. La colère qu'il avait refoullé en lui s'était transformer en véritable course à l'exellance l'adversaire: Anirith, le but : Impressionner Mitya, le prix: peut-être une nuit, ou un baisé ou encore son coeur. Un sourire en coin se dessina soudainement sur le visage de l'homme qui jeta un regard de défis à Anirith, sans doute étais-ce plus un défis de paroles que de geste, mais chaque compétition peut dégénérer comme peut-être étouffer par une seule réplique qui jetera l'adversaire au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anirith
Féline et brûlante
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 10/09/2008
Localisation : Loin de vos coeurs...

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Imp
Amour: Moi ? Aimer ? Tsss...

MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Mar 18 Nov - 20:26

Anirith perçu du coin de l'oeil un regard qui voulait dire "pourra-tu faire mieux ?". Un regard accompagné d'un sourire qui fit se dessiner un expression de surprise hypocrite et méprisante sur le visage de la jeune Imp. Elle songea alors que si tous les rares hommes qu'elle rencontrerait au long de sa vie s'avéraient être tous comme Markhorus, alors elle usera énormément de son sarcasme et de son mépris, jusqu'à la fin de ses jours ! Elle le toisa de haut en bas, l'air de dire qu'elle avait aucune estime pour lui, et qu'elle se doutait bien que c'était réciproque. Elle savait aussi que lorsque c'est une jeune fille de son âge qui vous fait ça, vous vous agaçez encore plus, et la colère monte au plus haut point lorsque vous êtes un homme fier et puissant... Alors elle s'amusait bien à vrai dire. Puisqu'il ne pouvait rien lui faire. Elle finit finalement par le foudroyer du regard et par tourner ce dernier sur sa compatriote, qui d'ailleurs ne vallait pas bien plus que lui à ses yeux. Elle sentit que la concernée allait ouvrir la bouche et répondre, c'est pourquoi elle se dépêcha de lui couper la parole, qu'elle n'avait encore pas prise.

-Il n'y a aucun enfant ici... Elle avait prit un ton qui faisait bien sur référence à l'allusion du Lycan. Elle tourna d'ailleurs la tête en sa direction et insista sur la fin de la phrase pour le lui faire comprendre. Elle poursuivit ensuite pour ne pas lui laisser le temps de se défendre, sachant pertinemment qu'il avait écouté et compris. Et il n'y a pas beaucoup d'auberges non plus... Elle le savait, elle, puisqu'elle vivait tout près. C'est pourquoi elle se permit de faire la remarque, bien qu'elle n'ai pas besoin de permission. Elle termina finalement par dire très très très bas : Et puis personnellement, j'ai pas besoin de toi, merci... Elle ne fit que murmurer ses mots, mais se douta bien que le Lycan en avait saisit quelques uns. Pas tous, mais quelques uns, et c'est bien ce qu'elle voulait. Elle soupira alors, les yeux rivés sur le sol, les surcils hauts, le bras droit soutenant le coude gauche, tendu vers le bas, comme si elle était accablée d'être cernés par des hypocrites. Elle attendit alors que la bombe à retardement qui était près d'elle explose.

**Tic tac, tic tac, pensa-t-elle, si tu veux jouer à ce petit jeu, trouve un autre partenaire...**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Markhorus Dellombrey

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 16/08/2008
Age : 27
Localisation : Vers l'au dela et plus loin encore

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Lycans
Amour: Aucun

MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Mar 18 Nov - 23:00

[HRP Nous allons un peu boulverser l'ordre puis que Mitya ne donne pas signe de vie mais si elle revient elle pourra reprendre comme avant]

Markhorus était tellement irriter qu'il ne prêta plus attention à Mitya. Anirith l'attaquait verbalement, elle jouait avec ses nerfs. Il lui lança un regard d'avertissement qui se traduisait par:
*Ne t'aventure pas sur ce terrain si tu ne veux pas le regrèter fortement*
Il serait les poings fortement pour ne pas éclater. Mais la colère montait en lui comme dans la cale d'un bateau troué. Comment une fille, oui une fille, même pas un homme, une fille osait-elle se jouer de lui avec le sarcasme d'un mumure, le sarcasme de voix ! Avec sa beauté, sa carrure sa force et la confiance qu'il dégageait, comment pouvait-elle ainsi encore lui envoyer des points ? Il savait ce qui arrivait quand un Lycan entrait dans une frustation il tenta de se calmer avec de grandes respiration qui se raccourcissaient à chaucunes d'elle jusqu'à ce que ses respirations ne fut guère plus longs qu'un souffle, ce qui fit l'effet contraire à ce qu'il espérait et comme l'avait si bien prédit, le fiert guerrier éclata comme la bouche d'un canon:
-Qui es-tu toi pour ainsi se jouer de ma personne ? Qui es-tu pour TOI pour oublier les bonne manière et te jouer du grand Markhorus Dellombery? Gare-à toi impertinente! Car Markhorus Dellombrey ne tolèrera pas longtemps ton comportement! Lave ta langue sale Anirith ! Car il me sera gré de te donner la leçon de ta vie. J'ai une lame bien agile et elle te punira pour ton impertinence si tu ne change pas ton hatitude ! PAUVRE FOLLE ! Je t'avertie, tiens toi droite avec moi si tu ne veux pas rentrer chez toi avec un bras en moins ou un oeil en mois et ce n'est pas ton perfide matou qui pourra te sortir du pétrin dans lequelle tu te seras fourrer ! Gare à toi, petite créature car Markhorus Dellombrey ne supporte pas qu'on LUI MANQUE DE RESPECT !
IL avait crire les derniers mots, il avait une telle emphase. La colère bouillait en lui comme la lave dans un volcan près à rentrer en érruption. Le froid ne le dérangeait plus car cette frustration avait tout à coup ranimer toutes ses membres, d'ailleurs ses joues avaient prit une teintes aurore. Ses crocs avaient repoussés et quelques poiles avaient apparuent dans son visage et sur ses mains signe que le Lycan était vraiment en colère. Il porta sa main à la garde de son épée avec la forte intention de la dégainer si jamais la jeune fille continuait son manège. Il n'avait aucun intention de lui faire du mal mais plus de lui faire peur et de la remettre sur le droit chemin plutôt que de la blessée. Si jamais cette querelle dégénerait en un duel, Markhorus tenterait de son mieux d'épargner Anirith de toutes blessures, il se conterait de lui faire peur pour qu'elle abandonne mais il était sûre que suite a son discours, la téméraire IMP faire gaffe à ses paroles.


Dernière édition par Markhorus Dellombrey le Mar 18 Nov - 23:02, édité 1 fois (Raison : Pour mettre le HRP ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anirith
Féline et brûlante
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 10/09/2008
Localisation : Loin de vos coeurs...

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Imp
Amour: Moi ? Aimer ? Tsss...

MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Mer 19 Nov - 13:48

Anirith fut soulagée qu'enfin, cette bombe explose. Elle eut pendant un instant peur que le détonnateur qu'elle avait en sa possession de fonctionne pas. Heureusement, ça n'était qu'un faux contact. Mais elle avoua être très étonnée des paroles du Lycan. Elle s'attendait à des arguments recherchés, un minimum de sereinité quand même, et du convainquant. Mais comment pouvait-elle le prendre au sérieux avec ses mots ?.. "Ce jouer, du grand Markhorus Dellombrey", parler de lui à la troisième personne en plus ? Une arrogance qu'Anirith utilisait comme arme, pas comme façon de vivre. Il était donc bien fier de lui, ce grand homme. Il n'avait aucun estime pour les fillettes seules au milieu d'un endroit aussi hostile mais il se prennait fort au sérieux. Anirith prit aussi en compte ses menaces si ridicules, dites à côté de galanteries et d'ouverture de coeur, précédemment déclarées. Elle aurait voulu rire. Ce moquer de lui et de ses discours insencés. Lui expliquer qu'elle n'avait pas peur. Lui expliquer qu'il était naïf aussi, lui expliquer que dans un monde comme Osura, les gens comme elle étaient courants. Mais un sentiment de lassitude l'envahit soudainement. Après tout, quand une bombe à explosé, on ne ramasse pas les morceaux, on fait face et on reconstruit par dessus. Alors elle ouvrit la bouche et lui dit, sûre d'elle :

- Tu as l'air fier de toi... Mais tu as beau être fort, grand et charismatique, tu n'as aucune des qualités requises pour vivre dans ce monde. Si tu crois que les armes et les menaces seront plus efficaces que la patience et la séreinité dans un univers comme celui on l'on vit et contre les gens que tu peux y rencontrer, tu te trompes royalement. Je pensait qu'un Lycan comme toi s'avérerait plus digne que ça en face d'une petite peste qui l'insulte. Mais tu n'as aucune raison de te féliciter de tes menaces et de tes paroles. Sache que tu ne me fait pas vraiment peur, et que j'en ai vu d'autre. Maintenant libre à toi de vouloir faire de ta susceptibilité ta seule défense. Découpe moi en rondelle, torture moi si tu le désires, j'aurait peur, et je te supplierais mais personne ne te félicitera d'avoir trucidé une fillette qui peut mourir dans le froid et qu'il faut protéger... Parce que c'est bien ce que tu penses de moi, non ?
Je suis peut-être une fille frêle, petite, jeune, mais je sais me défendre... Tu en as la preuve maintenant, tu es bien tombé dans mon piège n'est-ce pas ? Tu auras du mal à séduire avec ce comportement, crois-moi !


Elle le regarda encore, sans défis dans les yeux, sans sourire narquois, avec sincérité. Elle avait un petit peu peur, un tout petit peu peur, mais c'était bien pour être un minimum effrayée qu'elle l'avait laissé se lâcher. Elle soupirait, Ni elle ni Mikaru ne bougeait. Mitya était mise à l'écart maintenant, mais peu importait. Anirith lança alors d'une voix froide :

- Et que va répondre le grand Markhorus Dellombrey, à la lame bien agile, et qui ne supporte pas qu'on lui manque de respect ? Les paroles d'une impertinente auront-elles touchées le coeur du bel homme fier que vous êtes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Markhorus Dellombrey

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 16/08/2008
Age : 27
Localisation : Vers l'au dela et plus loin encore

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Lycans
Amour: Aucun

MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Ven 21 Nov - 3:27

Markhorus se sentit tout à coup honteux mais il ne le montra pas dans ses traits. Comme elle était fantasme ! Elle avait jouer la carte de l'indiférence et de la vérité afin de désamorcer le caractère de paon du jeune homme. Avait telle réussi ? Es-ce que ses paroles avaient touchés le coeur du grand guerrier ? Il sortit sa lame à demi puis arrêta son mouvement. Les mots d'Aniritn sonnait dans sa tête
*Découpe moi en rondelle, torture moi si tu le désires, j'aurait peur, et je te supplierais mais personne ne te félicitera d'avoir trucidé une fillette qui peut mourir dans le froid et qu'il faut protéger..... Découpe moi en rondelle.... Je te supplierais.... personne... ne te félicitera..... Trucidé une fillette..... Une fillette... Trucidé.....Personne ne te félicitera....*
Il stoppa son mouvement et rengaina finalement son arme.

-Tu ne mérites pas que je dégaine ma lame. Après tout tu manque que de maturité... Tu n'en vaux pas la peine....

Cette phrase avait sortit de sa bouche comme une pensée, comme une phrase que l'on balance sur le coup et qui n'a l'aire de faire ni chaud ni froid à celui qui la prononce, une total indifférence. Bien sûre il tentait d'insultée Anirith mais bon sans doute es-ce parce qu'elle s'avait attaqué à son amour personnel que Markhorus voulu s'attaquer à la sienne mais avec un phrase manquant totalement d'imagination. La frustration passé, la pression retomber, l'homme reprit consience de l'endroit où il se trouvait et se rendit compte de la lutte que son pauvre corps fragile d'humain. Son armure de métal maintenant rendu un véritable conducteur de froid sur son torse nu n'arrangeait pas les chose. Sa cape qui était sensé retenir le chaleur de son corps, ne servait plus qu'à loger le froid des bourasques de vent. La température de ce désert était-elle toujours aussi froide ?? Non, il ne le croyait pas...La nuit était sans doute bien avancer et les températures du désert avait du chuté ainsi l'homme qui maintenant claquait des dents ne pu rien faire contre ses jambes qui se dérobèrent sous son poids. Il tomba à genou face contre terre. Le froid avait opérer tactiquement ses jambes et le manque d'énergie afin de les réchauffers avait donner un sale résultat. Après quelques tantative chancelante afin de se relever l'homme conclus qu'il était maintenant trop geler pour ce relever. Il sentit des milliers de fourmis qui s'opérait dans tout ses membres. Il devait se reposer... Il ne pensait maintenant plus à l'arogance d'Anirith, ni a sa fierter mais il était maintenant passé en mode ''survit'' . Il regarda la jeune IMP droit dans les yeux et lui dit:
-Je vous en pris Anirith, prenez les pierres dans ma poche et faites un feu... Je sans que ma santé me fuis et que mes membres congelés ne résisteront plus bien longtemps à l'assaut de cette damné température. Morbleu ! Je .....
Markhorus Dellombrey n'eut pas le temps de terminer sa phrase que l'image d'Anirith se brouilla et que le désert disparut avalé par un énorme carré noir encre. Le guerrier venait de perdre consience. La dernière pensée qu'il eut avant de sombrer dans l'inconcience fut pour Anirith.
*Je suis désoler de vous avoir menacer.... Je comprenderai si vous me laissez ainsi sombré dans la mort...*
C'est ce qu'il avait tenté de dire avant que son cerveau ne l'abandonne. Il vivait encore mais il lui fallait un peu de chaleur et de repos pour reprendre des forces....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anirith
Féline et brûlante
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 10/09/2008
Localisation : Loin de vos coeurs...

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Imp
Amour: Moi ? Aimer ? Tsss...

MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Ven 21 Nov - 19:59

Anirith pouvait être prétentieuse, égocentrique, mais elle ne pouvait pas laisser quelqu'un mourir dans le froid. Elle ne répondit à aucune des déclarations de Markhorus, sachant de toute façon qu'elle pouvait bien l'éxaucer. Elle s'approcha alors de la forêt, cassa quelques branches, les plus sèches et sorti de la poche du Lycan les pierres dont il a avait parlé. Elle disposa les brindilles et les bouts de bois en pyramide et y mit facilement le feu à l'aide des pierres et de ses doigts brûlants. Bien vite, la glace fondit pour laisser place à un sol dur et poudreux, du sable glacé. Elle attendit mais Markhorus ne s'éveilla pas. Il faisait de plus en plus froid, Anirith ne ressentait plus beaucoup de haine envers lui. Après tout, ils s'étaient bien cherchés tout les deux. Elle repensa alors à ses derniers mots. "En manque de maturité". Oui, peut être. Ou au contraire, en excès. Ses paroles l'avaient bien fait se résigner, non ? Sa tête était vide de songes. Elle n'avait plus rien à dire, le temps semblait long. Elle finit finalement par passer sa main gantée à quelques centimètres du visage du Lycan. Mais rien n'y faisait. Il était bel et bien inconscient. Le feu faiblissait, le soleil déclinait encore un peu plus à l'horizon. Le crépuscule était proche, annonçant de sa voix de glace des vents et des courants froids, qui bientôt traverseraient le Désert de Glace, migrants vers les montagnes. La jeune fille repensa alors à son maître adoptif, qui l'attendait peut être, ou qui n'attendait rien. Qui lui faisait confiance ou bien qui s'inquiétait. Il n'était pas de nature attentionnée alors, cela aurait étoné Anirith...
Cette dernière soupira, prit son félin sur ses genoux. Elle le sentait chaud, doux. Elle lui montra le corps inerte de Markhorus d'un signe de main et l'animal vint se frotter quelques secondes au visage de l'homme. Il eut beau tenter de le réchauffer, gardant des distances méprisantes, le froid semblait avoir tétanisé Markhorus jusqu'au coeur. Elle songea à ce moment qu'il ne méritait pas cela. Après tout, elle avait été très insolente, il avait voulu se défendre. Le défis, les conflits, n'est-ce pas monnaie courante dans un monde comme celui d'Osura ? Et pour ceux qui n'y ont jamais à faire, ne les rechercheraient-ils pas ? Si. Sans doute. Seulement un conflit entre un Lycan fier et grand, brave et musclé et une fillette frêle et impertinente, téméraire et provocatrice n'était pas du tout commun. C'est d'ailleurs ce qui dû étonner Mitya. Anirith ne songeait plus à elle. Elle observait le corps de Markhorus et revoyait son visage affaibli. Elle eut cru pendant un instant revoir son ancien maître, lorsqu'elle l'avait retrouvé mort, en bas de son escalier. Cette vision lui fit faire un petit geste de recul. Elle baissa la tête. Puis une minute plus tard, elle retira son gant, s'approcha du visage du Lycan, chauffa sa main au maximum et la tendit vers le front de l'homme. Elle la posa alors rapidement, réchauffant avec brutalité la totalité de sa tête. Elle cru voir les paupières de l'homme bouger. Elle espéra alors qu'elle aurait su le remettre sur pied. Elle resta trente secondes ainsi, puis elle ôta sa main. La peau du Lycan étai devenu très rouge. Elle souffla alors :


-Aller, reveille-toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Markhorus Dellombrey

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 16/08/2008
Age : 27
Localisation : Vers l'au dela et plus loin encore

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Lycans
Amour: Aucun

MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Mer 26 Nov - 18:36

Markhorus était dans le noir totale. Il ne sentait plus rien, ni le sol ni l'aire ni le vent. Il ne voyait pas son corps à travers cette noirceur plus noir que le noir le plus noir. C'est yeux ne semblait pas s'habituer à l'endroit qui semblait étrangement vide. Il tenta de dégainer son épée mais il ne pu bouger aucun membre. Non seulement il ne pu saisir son arme mais il ne sentait plus la présence de ses mains. L'homme voulu crier mais aucun son ne sortit de sa bouche. Il était là, à travers un océan sombre sans fin. Il sentit tout fois sur son corps innexistant quelques parcelle de chaleur. Une lumière apparut finalement au dans la pénombre. L'homme attiré par cette lueur se laissa flotter vers elle au moment ou il allait enfin franchir l'illumination, une main le tira par en arrière et le ramena brusquement au sol...

Markhorus Dellombrey ouvrit les yeux. Il sentit son visage en feu mais le reste de son corps était complètement geler. La vue encore brouiller, le guerrier battit rapidement les paupières afin que l'image devienne limpide. Il vit enfin où il se trouvait et ce qui ressemblait à une ombre pencher au dessus de lui s'éclaircie et prit les traits d'Anirith. Markhorus poussa un mumure qui avait d'avantage l'aire d'un souffle que d'une parole mais les mots qui en sortit fut pourtant si claire:

-Anirith... Pourquoi ?

Markhorus le savait, il ne devait pas rester couché ici à rien faire, il devait se lever, bouger afin de réchauffer ses membres congéler. Il tourna la tête et vit le petit feu de fortune. Elle l'avait donc écouter... Elle lui avait sauver la vie....Markhorus ferma les yeux prit une grande respiration et dans un éclair se leva brusquement. Un étourdissement le prit mais il resta quand même assit. Pas question de subir encore une fois une perte de consience. Il déposa un genou au sol et leva une jambe, incliant la tête bien basse en directeion de la jeunne fille:
-Je suis trop que désoler de mon hatitude misérable envers votre personne Mademoiselle Anirith. Vous m'avez sauvez la vie et je ne sais pour quel raison...Je vous en serez éternellement reconnaissant. Je vous dois la vie et j'ai une énorme dette envers vous. Quoi qu'il en soit sâcher que mon épée est la vôtre que vos désirs sont sont des ordres jusqu'a ce que m'a dette soit payer. Je vous donne ma parole.
Fatiguer par tout cela, l'homme ce laissa tomber sur ses jambes et se traina jusqu'au feu, s'assit en indien et se mit à frotter ses mains. Puis doucement jettant un coup d'oeil à Anirith l'invita à prendre place près de lui.
-Venez près de moi Mademoiselle, l'aire est plus agréable près d'un bon feu que là ou vous êtes présentement. Il glissa sa main dans sa bourse et en sortit un morceau de viande encore rouge et un morceau de pain. Avec une branche emmener par Anirith plus tôt pour faire le feu, il piqua la viande et entreprit de la faire cuire. Quant au morceau de pain, il le rompit en deux. il tendit un morceau à la jeune fille et garda le second qu'il coupa en deux. Il garda un morceau et jetta le dernier morceau au chat d'Anirith. Il mangea son morceau de pain d'une main et de l'autre il faisait tourner la viande. Un appétissant fumet sans dégageait déjà...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anirith
Féline et brûlante
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 10/09/2008
Localisation : Loin de vos coeurs...

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Imp
Amour: Moi ? Aimer ? Tsss...

MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Ven 5 Déc - 19:57

Anirith compris rapidement que Markhorus était un homme clairvoyant et prévenant. Elle compris également que c'était un homme des plus respectables, responsable et de bonne foi. Cela la fit ressentir un brin de gratitude qui ne manqua pas de la faire sourire. Elle saisi alors ce que lui tendait le grand homme et le mangea rapidement, après lui avoir fait un signe de tête qui exprimait tout à fait son remerciement. Elle caressa encore son chat et se rapprocha un peu du feu. Puis elle ouvrit la bouche, et dit d'une voix beaucoup plus sage :

- Je vous remercie... Vous vous occupez bien de moi, après ce que je vous ai dit... Mais sachez que ce que je viens de faire et pour moi naturel... Je ne laisse pas mourir les gens. Elle fit une pause, prit un ton d'aveu et se laisse porter par le côté raisonnable de son coeur. En réalité, je vous respecte bien plus que vous ne pouvez le penser. Mais mon maître et propriétaire m'a entraîné à ne jamais se laisser faire par la confiance. Et, étant donné mon caractère, cela va de pair avec l'insolence. Vous n'êtes vraiment pas obligé de faire tout cela. Et puis... Je me sentirai gênée de me servir de vous. Ce serait une récompense excessivement déraisonnable de profiter de cet acte pour faire de vous un protecteur. J'aurai honte. Elle baissa alors la tête et mit ses mains devant elle, les approchant si près du feu que ce dernier ce réanima brusquement, alors qu'il était sur le point de s'éteindre. Elle se pencha en avant, un peu courbée. Au alentours du brasier, la glace fondait, pour laisser place à un sol très étrange. Beige, blanc, bleu clair, dur et poudreux à la fois. La jeune Imp en saisit une poignée et secoua délicatement sa main pour le faire retomber en cascade sur le sol. Elle répeta l'opération plusieurs fois, jusqu'à l'instant ou une petite pierre turquoise, plus imposante que les autres fit un bruit cristallin en retombant sur le glace. Anirith la prit dans ses mains et l'examina, puis la mit dans sa poche. Elle demanda d'un ton réellement inquiet:

-Vous... Vous n'avez pas mal au moins..?

Elle désigna alors du doigt son propre visage en le faisant rapidement et très vaguement faire le contour. Elle ésperait que son brusque réveil ne l'avait pas fait trop souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Markhorus Dellombrey

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 16/08/2008
Age : 27
Localisation : Vers l'au dela et plus loin encore

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Lycans
Amour: Aucun

MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Lun 8 Déc - 21:25

Markhorus était un homme de valeurs et de vertues, sont caractère prompt aux idées parfois trop narcissique lui donnaiit parfois l'aire d'un homme insipide et égoisme mais son coeur était remplis d'émotion mais voyant l'inquiètude qui flottait dans les yeux de son interlocuteure il lui répondit avec un léger sourire:
-Non, je vais très bien merci beaucoup de vos inquiètudes. Vous n'abusez point de moi mais c'est plutôt moi qui devrait s'excuser de la façon dont j'ai agit envers votre personne. Je ne suis pas méchant seulement, et je l'avoue, que parfoir je ne vois que ma personne et que j'oublis que ce monde est peupler avec des êtres égaux à moi-même... Détrompez-vous gente damoiselle, jusqu'a réparation, je serais pour vous véritables écuyer. Vous n'avez peut-être pas besoin de ma protection certes, mais un jour, aussi loins soit-il un homme ou une céature, vous fera face quand vous ne le soupçonnerais point et à ce moment je serais là pour vous portez maint forte, peut-être a ce moment la faim sera votre plus grand ennemi... Je tiens à vous rendre votre geste qui ma permis de vivre et que vous avez fait malgré mon insolance... Mais... Oh! Dame Anirith Dites-moi, je me trompe ou les IMP on un certain pouvoir, ce feu là qui se remit à danser sous vos mains ? Es-ce une simple coincidence ? Pardonez-moi Dame Anirith d'ainsi poser cet interogation mais la curiosité me pousse parfois à franchir les limites de l'éthique.

Il n'avait jamais rencontrer d'IMP au par avant et son ignorance le torturait. Il savait maintenant qu'il pouvait lui faire entièrement confiance et maintenant il lui devait son dévoument mais s'il devait ainsi passer quelques temps ensemble aussi bien abattre les barrières d'ignorance qui planait entre leur deux .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anirith
Féline et brûlante
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 10/09/2008
Localisation : Loin de vos coeurs...

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Imp
Amour: Moi ? Aimer ? Tsss...

MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Mer 10 Déc - 18:14

Anirith se sentit écoutée, et fit de même avec Markhorus. Elle fut profondément touchée que, pour une fois, quelqu'un accorde de l'importance aux paroles d'une jeune fille coiffée de couettes enfantines et pas plus haute que trois pommes. Elle ne l'avait jamais montré, mais l'indifférence des autres était la seule et unique chose qui la blessait réellement. Les insultes, les moqueries, cela provoquait sa colère mais pas sa tristesse. Elle faisait payer, mais que les autres ne prennent pas attention à elle à cause de son apparence était une torture sentimentale. Elle sentit alors son coeur s'alléger, un frisson chaud lui parcourur l'échine, elle avait l'impression que son coeur fermé à tous, blindé de partout, s'ouvrait peu à peu et se recouvrait de plumes douces et agréables. Elle répèta alors les mots de Markhorus dans un murmure accompagné d'un petit sourire séduit :

- A danser sous mes mains, oui... Elle laissa un silence prendre place, songea qu'elle aurait détesté faire danser les gens. Rendre les autres heureux, qu'elle idée ! C'était pour Anirith une remarque totalement absurde. Mais pour l'instant, elle s'emarquait dans un débat contre ses propres pensées, laissant le Lycan à la dérive. Elle répondit alors plus douce encore :

- Oui, les Imps ont un pouvoir qui correspond relativement à ce dont ils sont fait. Etant fait d'une bougie, la température de mon corps et naturellement plus haute que la normale. Et puis je peux infliger des brûlures rien qu'avec les mains. Mais c'est juste très douloureux, ça n'est jamais grave. Elle porta alors ses mains grandes ouvertes à son visage et les regarda, satisfaite, fière, jouissant du bonheur d'être différente. Elle dit alors très bas :

- Mais quelle utilité quand on ne peux même pas toucher les gens parce qu'ils ont peur de se sentir souillé ?..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un petit tour, le long d'un seul reflet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» un petit tour au kenya
» Petit tour en train (Nouvel Orient Express)
» Allons faire un tour, du coté de chez Swan… (Alexandra & Molly)
» Un petit tour pour Gaza
» Un petit tour à la volière [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le journal d'Osura, Sombre songe :: Terres des démons :: Le Désert gelé-
Sauter vers: