AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un petit tour, le long d'un seul reflet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Markhorus Dellombrey

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 16/08/2008
Age : 27
Localisation : Vers l'au dela et plus loin encore

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Lycans
Amour: Aucun

MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Lun 5 Jan - 21:25

[HRP Désoler pour le méga retard, j'ai été beaucoup occupé ! Razz Mais la je suit tout à toi ahahhahah ]

Markhoru essquissa un léger sourire et dit :
« La peur, madame n'est parfois qu'un illusion, un sentiment que l'on ressent lorsqu'on se retrouve devant l'inconnu. Je ne crois pas qu'il faut avoir peur de son prochain mais avoir la détermination d'en connaitre plus car si j'avais eu peur de vous jamais je ne serais sortit vivant de ce désert. Mais je dois avoué, que je connais se que vous ressentez, dame, car étant moi-même mi-homme mi-loup, les gens on souvent plus peur de moi que d'un animal sauvage... C'est d'ailleurs pour cela je crois que l'on cache notre seconde nature. Mais le temps n'est pas vraiment à mes histoires de famille ! »

L'homme mit de l'eau à bouillir avec en tête de faire une boisson chaude de sa composition mais à l'attente de l'ébullition il glissa sa main dans sa cape à la hauteur de ceinture comme le ferait un voleur pour prendre subtilement une arme tranchante. Mais Markhorus n'en sortit aucune arme, au contraire, il en sortit un petit carnet à la couverture sertie de fourrure de renard. Il l'ouvrit et sortit de la même endroit un bout de charbon.

« Vous voyez, je parcoure le monde, j'ai toujours aimé les voyages et tous ce que je découvre de nouveau et bien lorsque je me retrouve seul, avec le seul biais de ma mémoire je le réproduis.»

Il lui fit défilé rapidement les pages parcheminés de son carnet. Il y avait à l'intérieur plusieurs dessins de gens, de paysage, le village des humains, de l'auberge qu'il y avait la-bas, Les premières pages étaient remplient par des dessins de lui-même qu'il avait lui-même dessiné, un beau croquis d'une magnifique femme (Séraphina), celui d'un ange (Wilkye), d'une Lycanne (Leodys) puis quelques personnes inconnues qu'il se rappelait avoir croisé. Il restait quelques pages vides à la fin. Il en choisit une et se mit à dessiner.
«J'espère que cela ne vous embêtes pas si je vous dessine. J'ai l'aire d'un grand guerrier et c'est ce que je suis mais même un grand guerrié doit parfois se vidé l'esprit et c'est la seul manière que j'ai trouvé... »

Il se mit à rire à grande éclat tout en continuant à dessiner.

« Je trouve incroyable ta race. Avoir des pouvoirs magiques et pouvoir contrôler le feu ! C'est une chose qui me serait utile ! Vous avez peut-être l'aire d'un enfant Dame Anirith mais vous êtes d'un grande beauté »

Déclara t-il en ne détachant aucunement ses yeux de son parchemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anirith
Féline et brûlante
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 10/09/2008
Localisation : Loin de vos coeurs...

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Imp
Amour: Moi ? Aimer ? Tsss...

MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Ven 9 Jan - 20:55

[HRP: désolée, c'est pas long mais fatigue+manque d'inspiration+manque de temps= RP pourri]

Anirih observa le don de Markhorus avec admiration. Finalement, ce guerrier avait une véritable âme d'artiste et cachait un jeu rempli d'as. Elle fit attention à ne pas trop bouger, de façon à ce que le Lycan ne recommence pas trente fois son portrait et tenta de ne pas se mettre dans une position impossible à dessiner. Elle comprenait tout ça, elle même apréciait regarder son maître peindre des animaux et savait à quel point c'était difficile de réussir avec un sujet en continuel mouvement. Elle caressait Mikaru avec silence et parlait en même temps, essayant de ne pas bouger le visage.

- Cela me flatte immensément que quelqu'un décide de faire mon portrait. Je ne pensais pas pouvoir interesser un dessinateur par mon physique. Les gens sont tellement méprisants... Vous savez, je pense que savoir se battre, avoir des pouvoirs quelqu'ils soient, c'est une chose, mais ce qui fait la véritable puissance d'un individu, c'est surtout sa différence. Et avoir un don, c'est au dessus de tout. Les gens ne sont plus impressionés par de quelconques capacités magiques. Ce qui impressione, c'est la force de personnalité. Quelqu'un qui à un vrai don, qui s'entraîne, l'entretient, qui ne l'utilise pas mais qui en jouit, c'est quelqu'un de spécial. Je n'ai aucun don particulier. Finalement, on peut dire que je suis plus formatée que je ne crois ou paraît l'être.

Anirith ne se plaignait pas pour ainsi dire. Elle donnait un avis qu'elle avait depuis longtemps. Elle savait que certains pensaient comme elle. Que d'autre se limitaient à la puissance sur un monde en guerre. Elle savait que tout le monde n'avait pas la chance d'avoir un don. Mais elle refusait de le dénoncer.

- Et vous n'avez rien n'a envier aux Imps... Nous ne sommes pas des êtres humains ou des créatures. Quand on nait, on nait adultes. On est ce que notre créateur à voulu que l'on soit, on n'est une oeuvre bien réussie, bien faîte, mais on n'a pas d'identité. On peut avoir des millions de frères, des millions de remplaçants. Tout le monde peut prendre notre place. Et en plus de cela, nous sommes de simples esclaves. On est des serviteurs, des souffre-douleur ou des bêtes de foire. Certains nous traîtent comme des amis, mais ça paraît trop facile. Il voulait quelqu'un à aimer, il l'on créé mais nous ne sommes pas une personne apparue dans leur vie, au bon ou au mauvais moment. On compte toujours moins. Parce qu'on est trop ce qu'on voulait qu'on soit. On est quelqu'un... Et n'importe qui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Markhorus Dellombrey

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 16/08/2008
Age : 27
Localisation : Vers l'au dela et plus loin encore

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Lycans
Amour: Aucun

MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Dim 11 Jan - 4:44

[HRP: C'est pas grave du tout, moi aussi je répond en retard et en plus mon RP n'est pas super non plus alors on est égale ^^]

Markhorus continuait à faire danser son crayon sur le parchemin du carnet en écoutant Anirith parlé. Quelques exclamations passa sur le visage du bel homme devant les paroles scandaleuses et tristes de la jeune femme. Après que les dernières avalanches de paroles eut sortit d'entre ses lèvres, Markhorus garda le silence quelques minutes puis posa enfin son crayon. Il plongea son regard dans celui d'Anirith et lui dit:

«Pourtant, celle qui est sur ce parchemin me dit le contraire. Elle à l'aire du femme libre, une magnifique femme qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Ce n'est pas une chose que je vois dans vos yeux mais un flamme qui anime la grande personne que vous êtes. Je ne vous connais pas depuis longtemps mais pourtant vous dégagez une telle energie ! Peut importe qui vous êtes ou de quoi vous êtes nés Belle Anirith l'important c'est de prouvé votre valeur !

Sur ses mots il tourna son cahier pour qu'elle découvre enfin son portrait


-C'est la première fois que j'ose montrer mes dessins... Puisque j'ai une dette à payer je crois que nous passeront beaucoup de temps ensemble et je ne peut me privé de ce passe temps. Sa me permet de ne pas oublier ce que j'ai vue. Que dites-vous d'une petite promenade ?

Markhorus commençait à sentir le froid de nouveau et il commençait à s'ennuyer là à parler de lui et de la vie. Oui, il était un sentimental, un romantique qui aimait charmer les femmes mais il aimait aussi avoir l'aire d'un dure, d'un vrai homme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anirith
Féline et brûlante
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 10/09/2008
Localisation : Loin de vos coeurs...

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Imp
Amour: Moi ? Aimer ? Tsss...

MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   Ven 16 Jan - 22:22

Anirith ouvrit de grands yeux devant l'oeuvre de Markhorus. Il avait même dessiné son petit chaton. Son regard était très bien reproduit. Et dire qu'il avait fait cela en quelques minutes. Anirith était très impressionnée. Elle n'avait plus envie de le contredire ou de s'expliquer, elle était tellement hypnotisée par le dessin qu'elle ne pouvait plus dire grand chose. Elle saisit délicatement le carnet et fixa son portrait avec admiration.

- Ouah... soupira-t-elle, incrédule. Vous avez plus qu'un don...

Elle caressa Mikaru délicatement et prit un air pensif. Elle déclara alors, avec le plus de sensibilité que sa voix pouvait exprimer:

- Vous savez, au début, j'était juste la petite bonne d'un jeune homme fou... Mais il est mort, ou plutôt, on l'a tué et un magicien m'a recueilli. Je me suis toujours dit que j'avais de la chance d'avoir échappé à cette vie de service éternel, mais je pense souvent à tous ces autres Imps qui n'ont pas eu ce bonheur... J'ai l'impression de trahir un soutien entier. Mais malgré ça, je ne me sens toujours pas comme les humains ou n'importe qui sur cette terre. Je vous parlais de chef d'oeuvre tout à l'heure, de chose "bien réussie"... Mais moi j'étais ratée. Je ne suis pas non plus celle qu'on voulait que je sois. Et ça me fait trembler chaque fois que je me dis que j'aurais pu être n'importe quoi. J'aurais pu être un homme, une femme, un animal, un objet quelconque, j'aurais très bien pu être vous, ou bien Mikaru, mon propre maître, n'importe qui. Mais je suis tombée sur moi. Une petite bougie vivante, insupportable et dédaigneuse. Je trouve ça ridicule de me confier, mais je vous dois beaucoup. D'autant que vous avez un vrai don. Je vous admire.

Elle sourit et se surpris à sentir ses yeux s'humidifier. Elle sècha ses débuts de larmes et souffla avec un petit rire:

- Vous avez raison, il faut que je fasse un tour...

Elle se leva et regarda Markhorus dans les yeux. Puis elle tendit la main en lui faisant signe de l'accompagner. Son visage était plus adoucit que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un petit tour, le long d'un seul reflet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un petit tour, le long d'un seul reflet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» un petit tour au kenya
» Petit tour en train (Nouvel Orient Express)
» Allons faire un tour, du coté de chez Swan… (Alexandra & Molly)
» Un petit tour pour Gaza
» Un petit tour à la volière [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le journal d'Osura, Sombre songe :: Terres des démons :: Le Désert gelé-
Sauter vers: