AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Immersion au claire de lune (PV Ifca)

Aller en bas 
AuteurMessage
Markhorus Dellombrey

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 16/08/2008
Age : 28
Localisation : Vers l'au dela et plus loin encore

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Lycans
Amour: Aucun

MessageSujet: Immersion au claire de lune (PV Ifca)   Mer 7 Jan - 8:29

Un jolie croissant de lune décorait cette nuit claire et chaude. Le son de la rivière était d'une douce mélodie. Markhorus Dellombrey prenait du bon temps près de l'étendue d'eau. Il avait eu une dure journée, déjà remettre les pieds dans ce territoire l'accablait il avait eu un différent un voleur téméraire qui avait osé franchir la frontière du royaume des Lycans. Mais cet escroc reposait maintenant en paix. Se détachant de ses vêtements qu'il déposa soigneusement sur une pierre. Il se défit également de ses effets personnels: or, un petit carnet de peau de renard, un crayon de charbon, son armure.... Il était complètement nu. Il tira sa lame de son fourreau, elle qui était encore souillé de sang, et se glissa tranquillement de l'eau froide et mordante. De là il commença à frotter sa lame afin d'éliminer tout trace de son altercation de ce matin. Puis il entonna une petit chanconnade sans parole seulement des murmures. Il ne se méfiait aucunement tellement son travail lui tenait à coeur, n'importe qui aurait pu bondir et lui volé ses affaires ou tout simplement lui poignarder la gorge. Mais l'homme continuait sa besogne l'esprit divagant dans c'est nombreuses rencontres depuis le début de son périple. Après avoir vérifier que toutes les tâches avaient sonné la retraite il planta son arme sur la berge, puis se laissa tombé dans le courant. Si la moindre personne était attentive se que Markhorus chantait, elle pouvait maintenant deceler quelques bribes de paroles car l'homme s'était mit à chanter un peu plus fort et mit sur sa musique mumurer des paroles qui raccontait les péribles et vantait les qualités d'un grand guerrier. Ironiquement à la fin de sa sonade, la chanson révèlait le nom de cet illustre chevalier : Markhorus Dellombrey. Il se mit à rire, tout en repensent à la chanson qu'il venait d'improviser sur lui-même, quel homme égocentrique il était ! Peut importe il ferma les yeux se concentrant sur le bruit que fesait l'eau sans se soucier qu'il n'était peut-être pas seul ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifca

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 08/10/2008
Localisation : Erre, comme une ombre...

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Lycan !
Amour: La liberté !

MessageSujet: Re: Immersion au claire de lune (PV Ifca)   Mer 7 Jan - 21:04

La nuit était tombée depuis un petit moment déjà. Un croissant de lune éclairait la plaine de Hurlevent de ses rayons d’argent. Dans ce ciel sans nuage, les étoiles scintillaient de tous leurs feux, décorant ce ciel noir d’encre de milliers de pierres précieuses. Une légère brise chaude faisait légèrement onduler l’herbe, donnant quelque peu l’impression que celle-ci était vivante. Il en était de même pour le feuillage des arbres en bordure de cette prairie, si calme à cette heure.

Pile à la limite entre la plaine et la forêt, deux globes dorés étaient tournés vers le ciel. Ces deux globes étaient en fait une paire d’yeux appartenant à une jeune femme. Jeune femme qui rêvassait sans trop se soucier de ce qui pouvait lui arriver. Allongée sur une branche, les mains croisées sous sa tête, elle semblait prête à s’endormir. Seulement, le pétillement présent tout au fond de ses prunelles démontrait qu’elle n’avait pas le moins du monde envie de s’endormir. En fait, elle se posait quelques questions. Si l’alliance vampires/lycans se faisait, quel camp devrait-elle choisir ? Certes, elle était fière de faire parti du peuple des loups-garous mais, en vérité, elle avait du mal à se faire à l’idée qu’un jour, elle devrait peut-être affronter les humains. Voir même ses anciens alliés, ceux qui lui avaient appris à se battre, ceux qui lui avaient donné confiance en elle… Il s’agissait d’une question fondamentale pour elle. Pourquoi ? Mais ne serais-ce que ses vêtements avaient été fabriqués par des humains et, ces derniers temps, elle ne quittait que rarement sa tenue de nettoyeuse. Même au sein du territoire des loups, elle le gardait encore sur elle…

Toute à ses pensées, elle ne prit pas tout de suite conscience que quelqu’un était entré dans la plaine. Si elle sentit une très légère odeur de sang qui disparut très vite, son esprit ne fit pas le lien entre cette odeur et une nouvelle présence. Ce fut la même chose lorsqu’un qu’un murmure, ténu par la distance, se fit entendre. Puis ce murmure devint chant et celui-ci s’installa dans sa tête, sans même qu’elle y prenne gare. En vérité, si elle avait senti un danger quelconque, elle aurait réagit au quart de tour. Mais comme l’odeur de loup environnant n’était pas tranchée par une odeur étrangère, elle avait du mal à se rendre compte qu’elle n’était plus seule.

Enfin, clignant des yeux, la jeune louve sortit de sa torpeur à l’instant même où la chanson se terminait. Elle était trop loin pour comprendre le sens des paroles mais, se rendant enfin compte que quelqu’un se trouvait non loin, elle se releva et jeta un coup d’œil aux alentours. Enfin, elle tenta d’observer ce qui l’entourait, chose impossible car, si de son perchoir, elle voyait parfaitement les étoiles, le feuillage la cachait à la vue de toute personne éventuelle et elle-même ne voyait absolument rien. D’un bond, elle se laissa tomber au sol, ne faisant pas le moindre bruit. Seuls ses bracelets tintèrent très légèrement, à peine plus fort que le claquement que fit son ruban frontal. Mais cela était si infime qu’il fallait faire un grand effort pour le percevoir.

S’avançant sous la lumière de l’astre d’argent, ses bottes grises ne faisant pas le moindre bruit dans l’herbe, elle remonta la rivière sans trop se presser. Son arc rangé sur son dos avec son carquois, son katana sur le côté et ses kunais bien cachés, elle n’avait pourtant pas l’intention d’attaque. Ne se sentant pas menacée, elle voulait juste voir à qui elle avait à faire, rien de plus. Arrivant sur place, son regard doré tomba sur un homme en train de se baigner. Rougissant presque, elle recula, un peu gênée, mais pas assez vite, apparemment…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Markhorus Dellombrey

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 16/08/2008
Age : 28
Localisation : Vers l'au dela et plus loin encore

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Lycans
Amour: Aucun

MessageSujet: Re: Immersion au claire de lune (PV Ifca)   Jeu 8 Jan - 0:58

L'homme sentit une odeur étrangère mais il ne bougea pas tout de suite. Celle-ci semblait s,approché de lui, encore une fois il l'ignora. Il entendait de voir la réaction de cet étranger qui venait troublé son bain nocturne. Un seul faux mouvement de la part de Markhorus pourrait lui couté la vie s'il sous-estimait son adversaire si celui-ci en devenait un . Puis l'étranger fit un bond en arrière. Dellombrey tenta sa chance en un seul mouvement, il prit appuit sur la fond de la rivière et boudit sur son épée. Il se dirigea rapidement vers l'ombre qui l'épiait avec la seul intention de remettre ce téméraire à sa place. Mais les traits de celui-ci se dessina aux rayons du clair de lune, ce voyeur n'était pas un voyeur mais une voyeuse. Mais il était déjà trop tard pour stopper son mouvement il pointa sa lame sur la gorge de la jeune dame.

-Qui es-tu et que me veux-tu ?

Demanda t-il de ton mi-sévère mi-alaise. Puis ses yeux glissa sur le corps de la jeune femme laissant sa fidèle épée à la même hauteur. Elle était bien jolie cette dame. Mais il se méfia d'elle depuis qu'une femme, une humaine, lui avait brisé le corps. Son regard arpentait maintenant le sol pour finalement se rendre compte que l'homme était complètement nu. Cette fois son amour propre en prit un coup ! Il ne fit ni un ni deux et baissa son arme, tourna le dos à la jeune dame et il se mit à courire vers ses vêtments. Il enfila son pentanlon maladroitement. Ce qui pour lui devait-être une scène d'intimidation devint bourlesque et ridicule. Après avoir rattacher sa ceinture, Markhorus reprit son air sévère et par la même occasion son épée qu'il tenait la pointe au sol. Il prit le temps de sentir les odeurs, une Lycanne, il se sentait un peu plus rassuré, cette Lycanne était imprégné de l'odeur des arbres comme-ci elle s'était collé à eux. Puis il prit le temps de la regarder de nouveau de la tête jusqu'à pied. Son regard s'arrêta finalement au Katana qu'elle portait à sa ceinture. Oserait-elle l'attaqué !? Markhorus resta à distance, ses yeux ne se détachait pas de l'arme de la dame et comme pour se rassurer il répéta sa question:

-Qui est tu ! ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifca

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 08/10/2008
Localisation : Erre, comme une ombre...

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Lycan !
Amour: La liberté !

MessageSujet: Re: Immersion au claire de lune (PV Ifca)   Jeu 8 Jan - 19:54

Sa première pensée fut exacte, elle n’avait pas reculé suffisamment vite. La preuve : le lycan avait jaillit de l’eau, ramassé son épée et l’avait menacée, pointant l’arme dangereusement près de sa gorge. Elle ne fit pas le moindre geste pour tenter d’intercepter l’épée. Bien sûr, si elle l’avait voulu, elle aurait pu réagit tout aussi vite. Ses kunais toujours à portée de main, elle n’avait jamais été prise de vitesse, excepté lorsqu’on la prenait par surprise. Seulement, elle était sur ses gardes et son attaque ne l’avait pas surprise le moins du monde. La question n’était pas si elle avait eu le temps de réagir mais pourquoi elle n’avait pas esquissé le moindre geste de défense. Il y a deux raisons à évoquer pour répondre à cette question.

La première est que, si elle avait sorti ses kunais ou fait un geste vers son katana, il l’aurait sûrement interprété comme une menace. Bien sûr, en le voyant surgir devant elle, elle s’était perceptiblement tendue sans perdre son éternel sourire en coin. Ses yeux dorés comme de l’or pétillaient toujours d’amusement, sans que la moindre trace de crainte s’y soit installée. Non, elle n’avait pas peur de lui, et c’était la seconde raison. Elle ne craignait pas les autres loups, même si elle ne sentait pas totalement à l’aise en leur présence. Et, à vrai dire, cet homme n’était pas vêtu de manière à l’intimider, même lorsqu’il lui demanda qui elle était sur un ton assez sévère. D’ailleurs, il dut s’en rendre bien vite compte car, d’un coup, il fila se rhabiller.

Le lycan ne mit pas très longtemps à remettre ses vêtements mais, durant tout ce temps, le sourire en coin de la jeune femme devint un vrai sourire amusé. Joli sourire qu’elle cacha derrière sa main, sans vraiment se rendre compte que ses yeux d’or pétillaient. Si elle avait été plus expressive, elle aurait sûrement rit un peu. Seulement, discrète, ce n’était pas dans son caractère. Ce n’était plus dans son caractère. Lorsqu’il se retourna, correctement vêtu, son épée était pointée vers le sol et il avait retrouvé un air sévère. Quant à elle, elle cachait toujours son sourire derrière sa main, bien loin d’être aussi tendue que précédemment.

À nouveau, il lui demanda qui elle était et, par conséquent, la jeune femme retrouva enfin son air neutre habituel, accompagné de son petit sourire indéchiffrable. Elle ne lui répondit pas tout de suite, se permettant de l’observer un peu plus, vu qu’il était à peu près décent. Elle devait l’avouer, il s’agissait d’un bien beau jeune homme. Elle ne lui donnait guère plus de trois ans de plus qu’elle, c’est à dire 23ans. Mais bon, il est vrai qu’elle-même ne faisait pas son âge, ressemblant plus à une adolescente qu’à une adulte. Mais attention, il ne fallait pas se fier à son air enfantin.


-Je suis Ifca, de la meute. répondit-elle enfin de sa voix claire, tout simplement. Quant à ta question précédente, ce que je te veux… Hé bien, rien, je dois bien l’avouer. J’étais simplement curieuse de savoir qui pouvait bien faire un brin de trempette à cette heure avancée de la nuit.

Sa voix était terriblement neutre. La lycanne aurait tout aussi bien put lui dire qu’elle était là pour le tuer, comme cela lui était souvent arrivé, son ton n’aurait pas varié le moins du monde. Ne jamais montrer ses sentiments. La plus petite marque d’humanité peut être retournée contre sois, elle l’avait très vite apprit et ne serait sans doute plus de ce monde si elle n’avait pas immédiatement retenu la leçon. Elle croisa les bras et le fixa, sans sourciller. Son regard était, lui aussi, redevenu terriblement sérieux, presque provocateur. C’était presque comme si on pouvait y lire : Si tu veux te battre, tu n’es pas du tout sûr de gagner, je te préviens ! Mais bon, elle n’avait pas trop intérêt à se faire d’ennemis au sein de la meute. Une mèche noire tomba au milieu de son visage, cachant en parti la balafre qui séparait son fin visage en deux. Elle ne la repoussa pas et préféra, à son tour, poser des questions. Ou, plutôt, une seule.

-Et toi, qui es-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Markhorus Dellombrey

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 16/08/2008
Age : 28
Localisation : Vers l'au dela et plus loin encore

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Lycans
Amour: Aucun

MessageSujet: Re: Immersion au claire de lune (PV Ifca)   Dim 11 Jan - 5:26

Markhorus à son habitude aurait tout de suite lâcher sa garde devant une femme, lui, amoureux de ses dames, mais l'aire neutre de cette lycanne l'inquiètait, elle le regardait si froidement, si impartial. Cela le fesait frissonné. Il remit tout de même son épée dans son fourreau. Il l'observait avec un regard inquiet. Après l'avoir si sérieusement sondé, il décida répondre à sa question:
-Je suis Markhorus Dellombrey
Il fit une révérence sec, presque mécanique, puisque son regard ne quitta aucunement Ifca. Cette personne ne respirait pas la confiance, l'absence de tout émotion troublait le guerrier.

Une douce brise chaude vint caresser le visage des deux Lycans.

-Ma journée à été éprouvante ! J'ai dû me battre contre cent voleur qui voulait ainsi me voler ma richesse. Je ne me suis pas laisser faire, alors qu'un avait volé mon épée, j'en ait abbatue la moitié à mains nues et les autres ont goutés à la puissance Lycanne. Avec tout ce sang sur moi et cette chaleur qui fesait rouler sur mon corps musclés la sueur de la victoire, je n'ai eu pas d'autre de choix que venir me désaltérer et me laver dans la rivère. L'eau est très bonne et d'une agréable température.

La vantardise était un des défauts de Markhorus, il aimait se vanter et il le faisait seulement avec les inconues dès qu'on le connaissait en profondeur on se rendait compte que cette homme était un romantique sentimental mais cela, Dellombrey ne voulait pas le montrer, du moins pas avant d'être ami avec l'individue en question. Mais pour l'instant la Lycanne se tenait devant elle était ne lui inspirait pas de l'amitié mais de la frustration. Sa l'agaçait cette attitude à cacher ce qu'elle ressentait et il espérait avec cette vantardise de réveiller cette lycanne et enfin la faire réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifca

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 08/10/2008
Localisation : Erre, comme une ombre...

Fiche de Personnage
Présentation:
Clan: Lycan !
Amour: La liberté !

MessageSujet: Re: Immersion au claire de lune (PV Ifca)   Dim 11 Jan - 17:49

Ifca se sentit légèrement mal à l’aise, bien qu’elle inclina très légèrement la tête lorsque le lycan, nommé Markhorus Dellombrey, se présenta avant de faire une révérence assez sèche. Il est vrai que, lorsqu’elle y pensait, elle était pratiquement la seule à se présenter sans le faire vraiment. Tous ceux qui la connaissaient ne savaient que son nom de code, jamais elle ne dévoilait son vrai prénom. Habitude qu’elle avait immédiatement prise et dont elle n’arrivait plus à se défaire. Pourtant, la guerre était déclarée entre lycans et humains, elle n’était donc pas sensée garder le nom de code qu’elle utilisait lorsqu’elle travaillait en ville, même s’il avait été donné par un autre lycan. Bref, elle était un peu spéciale…

Une légère brise chaude fit tomber une autre mèche sur son visage. Elle ferma alors les yeux, adorant sentir la caresse du vent. Il s’agissait là de son élément préféré. D’une part parce que le vent lui permettait de repérer ses ennemis et qu’elle se sentait à nu lorsque son flair ne pouvait lui servir. D’autre part, le vent lui apportait des sons, des senteurs qu’elle ne connaissait pas toujours. Enfin, elle l’aimait, tout simplement. Pourquoi chercher des explications ? C’était comme si elle disait qu’elle adorait les arbres. Ils étaient son refuge mais elle n’arrivait pas à trouver d’explication. Comme si elle disait qu’elle préférait la lune au soleil, la nuit au jour, sans pour autant savoir exactement pourquoi. Elle aimait tout ce qui touchait à la nature, un point c’est tout ! Enfin, elle avait une préférence pour la nuit car, dans la cité des esclaves, les ruelles étaient tellement sombres que ses yeux avaient du mal à supporter la lumière du soleil.

Son regard d’or réapparut dès l’instant où la voix de Markhorus retentit dans le silence de la nuit. La jeune femme l’écouta sans l’interrompre, sans montrer la moindre surprise. Elle ne le croyait pas trop en fait. Certes, il y avait une part de vérité dans ses paroles mais elle sentait bien qu’il exagérait. Il se vantait un peu trop, mais cela ne lui faisait ni chaud ni froid. Si c’était dans son caractère, pourquoi lui en faire la remarque ? Il n’allait pas changer juste parce qu’elle lui en faisait la remarque. Cependant, elle laissa échapper un discret soupire.


-Mouais… Je suis sûr que ce combat a été très éprouvant pour toi et que tu as besoin de prendre un peu de repos ! La preuve, tu es si fatigué que tu en as oublié que tu n’étais pas vraiment en tenue pour me menacer !

En fin de compte, elle n’avait pas pu résister, c’était trop tentant. Elle savait que ce n’était pas très fair-play mais on, en même temps… Ses prunelles se mirent à briller tandis que son éternel sourire en coin s’étira pour devenir un vrai sourire amusé. D’une main, elle enleva les quelques mèches noires qui se trouvaient dans son champ de vision, laissant clairement apparaître sous les rayons lunaires la balafre qui lui coupait le visage en deux. Sans le masque qu’elle portait toujours en ville, elle pouvait être vraiment belle, surtout la nuit. Une beauté tantôt sauvage, tantôt neutre, mais elle gardait son charme à elle, quelle que soit la situation. Là, elle se détendait un peu, ne sentant pas vraiment de danger du côté de ce beau jeune homme. Toujours amusée, elle continua à le fixer, bras croisés, attendant de voir quelle serait la réaction à sa légère moquerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Immersion au claire de lune (PV Ifca)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Immersion au claire de lune (PV Ifca)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un soir au claire de lune. [Anna]
» « Plus jamais seul… » |Bathème de Nuage Nacré|
» nobi nobi! nouvel éditeur
» Azuris au claire de lune
» La lune n'éclaire que la vérité [Anubis]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le journal d'Osura, Sombre songe :: Terres Lycanthropes :: La plaine de Hurlevent-
Sauter vers: